Les organisateurs de la foire agricole de Battice-Herve ont confirmé à la presse ce vendredi leur volonté d'organiser l'édition 2021, comme annoncé au mois de juin dernier. De nombreuses inconnues demeuraient toutefois quant aux modalités pratiques de l'événement suite aux restrictions sanitaires.

Comme toutes les grandes manifestations, la foire a été contrainte de mettre en place une "Safety Zone" pour accueillir ses visiteurs et ses exposants. Les personnes désirant se rendre sur le champ de foire devront ainsi disposer d'un "Covid Safety Ticket" et présenter le QR CODE de leur passeport sanitaire aux différents points d'entrée.

Une fois à l'intérieur, le port du masque et les règles de distanciation ne seront plus obligatoires. Les personnes non vaccinées ou qui n'entrent pas dans les critères (certificat de rétablissement ou test PCR négatif) pourront toutefois se soumettre à un test antigénique rapide dans un centre de testing qui sera installé sur le parking visiteurs de la foire. Le prix est de 10 euros pour les plus de 18 ans et sera pris en charge par la foire pour les 12-18 ans, étant donné qu'un certain nombre de jeunes n'ont pas encore eu l'occasion de se faire vacciner.

L'achat des tickets se fera par ailleurs cette année en ligne afin d'assurer une meilleure traçabilité Covid. Le thème de cette 31e édition est novateur et portera sur la technologie dans le pré : le "Smart Farming", ou comment montrer que les agriculteurs sont aussi des personnes connectées.

Différents stands exposeront ainsi les derniers bijoux technologiques qui permettent d'améliorer les performances d'une exploitation: robots de traite, robots nettoyeurs, systèmes de récolte de données, de gestion raisonnée, etc. Parmi les animations, notons que c'est le vendredi 3 septembre que sera organisée la journée des écoles à destination des élèves de sixième primaire.

En tout, 720 enfants des communes avoisinantes sont attendus sur les lieux. Le même jour aura également lieu une rencontre entre professionnels du monde agricole sur le thème "Mes arbres et haies pour alliés". Il y sera question des bienfaits de la haie dans le monde agricole.

Le "Pôle Ovin" se tiendra tout le week-end. C'est le samedi qu'aura lieu le 36e concours "Bleu du maine". Le dimanche se tiendra un concours inter-provincial rassemblant plus de 200 moutons, une première. Philippe Soreil, ancien présentateur télé, viendra parler des différentes races bovines en Wallonie. Quentin Vaerman, vainqueur du concours Equi'star (salon du cheval en 2019), sera également présent. Démonstrations de dressage, shows équestres, tours en poney, parcours d'accrobranches, jeux en bois, toboggans viendront compléter le menu.

Sur ses 10 hectares, le champ de foire accueille chaque premier week-end de septembre près de 25.000 visiteurs, 2.000 animaux et plus de 150 exposants. Dans la région, l'édition 2021 de certains événements a été reportée à l'année prochaine suite à la crise sanitaire. C'est le cas, par exemple, de la foire médiévale de Franchimont qui devait se tenir les 21 et 22 août. Les organisateurs craignaient de ne pas être en mesure de respecter les protocoles Covid.

Les organisateurs de la foire agricole de Battice-Herve ont confirmé à la presse ce vendredi leur volonté d'organiser l'édition 2021, comme annoncé au mois de juin dernier. De nombreuses inconnues demeuraient toutefois quant aux modalités pratiques de l'événement suite aux restrictions sanitaires. Comme toutes les grandes manifestations, la foire a été contrainte de mettre en place une "Safety Zone" pour accueillir ses visiteurs et ses exposants. Les personnes désirant se rendre sur le champ de foire devront ainsi disposer d'un "Covid Safety Ticket" et présenter le QR CODE de leur passeport sanitaire aux différents points d'entrée. Une fois à l'intérieur, le port du masque et les règles de distanciation ne seront plus obligatoires. Les personnes non vaccinées ou qui n'entrent pas dans les critères (certificat de rétablissement ou test PCR négatif) pourront toutefois se soumettre à un test antigénique rapide dans un centre de testing qui sera installé sur le parking visiteurs de la foire. Le prix est de 10 euros pour les plus de 18 ans et sera pris en charge par la foire pour les 12-18 ans, étant donné qu'un certain nombre de jeunes n'ont pas encore eu l'occasion de se faire vacciner.L'achat des tickets se fera par ailleurs cette année en ligne afin d'assurer une meilleure traçabilité Covid. Le thème de cette 31e édition est novateur et portera sur la technologie dans le pré : le "Smart Farming", ou comment montrer que les agriculteurs sont aussi des personnes connectées. Différents stands exposeront ainsi les derniers bijoux technologiques qui permettent d'améliorer les performances d'une exploitation: robots de traite, robots nettoyeurs, systèmes de récolte de données, de gestion raisonnée, etc. Parmi les animations, notons que c'est le vendredi 3 septembre que sera organisée la journée des écoles à destination des élèves de sixième primaire. En tout, 720 enfants des communes avoisinantes sont attendus sur les lieux. Le même jour aura également lieu une rencontre entre professionnels du monde agricole sur le thème "Mes arbres et haies pour alliés". Il y sera question des bienfaits de la haie dans le monde agricole. Le "Pôle Ovin" se tiendra tout le week-end. C'est le samedi qu'aura lieu le 36e concours "Bleu du maine". Le dimanche se tiendra un concours inter-provincial rassemblant plus de 200 moutons, une première. Philippe Soreil, ancien présentateur télé, viendra parler des différentes races bovines en Wallonie. Quentin Vaerman, vainqueur du concours Equi'star (salon du cheval en 2019), sera également présent. Démonstrations de dressage, shows équestres, tours en poney, parcours d'accrobranches, jeux en bois, toboggans viendront compléter le menu. Sur ses 10 hectares, le champ de foire accueille chaque premier week-end de septembre près de 25.000 visiteurs, 2.000 animaux et plus de 150 exposants. Dans la région, l'édition 2021 de certains événements a été reportée à l'année prochaine suite à la crise sanitaire. C'est le cas, par exemple, de la foire médiévale de Franchimont qui devait se tenir les 21 et 22 août. Les organisateurs craignaient de ne pas être en mesure de respecter les protocoles Covid.