Son avenir se jouera le 10 novembre. Et ce ne sera pas à Bruxelles mais à Paris que cela se décidera. Le principal développeur du projet, le mastodonte de l'immobilier commercial Unibail-Rodamco-Westfield, est en difficulté financière suite au Covid. Son cours de Bourse a perdu deux tiers de sa valeur en un an. Ses actionnaires principaux présenteront donc leur plan Reset lo...

Son avenir se jouera le 10 novembre. Et ce ne sera pas à Bruxelles mais à Paris que cela se décidera. Le principal développeur du projet, le mastodonte de l'immobilier commercial Unibail-Rodamco-Westfield, est en difficulté financière suite au Covid. Son cours de Bourse a perdu deux tiers de sa valeur en un an. Ses actionnaires principaux présenteront donc leur plan Reset lors d'une grande assemblée générale. Il doit leur permettre de renflouer les caisses via une augmentation de capital de 3,5 milliards. A cela s'ajoutera la cession d'actifs et de projets en développement pour près de 5 milliards. Neo figure-t-il sur la liste rouge? Le pilote du projet belge, le Français Michel Dessolain, se refuse à tout commentaire. Mais il est clair que le bourbier juridique et urbanistique dans lequel Neo est toujours empêtré et qui n'évolue pas (recours au Conseil d'Etat sur le Plan régional d'affectation du sol, permis refusé par la Flandre pour la voirie d'accès, etc.) de même que les interrogations autour des nouveaux projets d'immobilier commercial ne jouent pas en sa faveur. L'idée d'investir 700 millions dans un projet de plus en plus bancal pourrait donc faire pencher la balance. Ou du moins revoir les ambitions à la baisse. A la Ville de Bruxelles, on tempère. "J'ai reçu il y a quelques semaines des garanties de Christophe Cuvillier, président du directoire d'Unibail, explique le bourgmestre Philippe Close. Je n'ai donc pas d'inquiétude. Par contre, vu le contexte économique, il n'y aura pas pléthore d'investisseurs qui seront prêts à investir 700 millions. Il faudrait donc clairement accélérer dans la délivrance de permis et que la Région élabore une stratégie claire sur le sujet." Dans le meilleur des cas, il faudra désormais attendre 2025 pour voir Neo accueillir les 12 à 15 millions de visiteurs espérés.