Prix des maisons: en hausse de 8%. Prix des appartements: + 6%. Prix des terrains à bâtir: + 4% en Wallonie, + 3% en Flandre. Les chiffres de la Fédération royale des notaires pour l'année 2021 montrent des hausses de prix importantes sur le marché de l'immobilier belge. Cela se traduit également par des prix médians élevés. Le prix médian des maisons au niveau national est désormais de 270.000 euros. A titre de comparaison, en 2011, ce montant était de 183.000 euros. Le prix médian des appartements atteint, quant à lui, les 229.000 euros, soit 59.100 euros de plus qu'en 2011. Les augmentations de prix enregistrées en 2021 dépassent la tendance de ces dernières années et reflètent un marché quelque peu en surchauffe. Notons que ces hausses de prix ont été enregistrées au cours d'une année où l'inflation a sérieusement augmenté pour la première fois depuis longtemps. Si nous corrigeons ces hausses de prix nominales par un taux d'inflation de 3,2%, nous constatons que les hausses de prix en termes réels sont plus proches de la tendance de ces dernières années.

La Flandre affiche les plus fortes hausses

Soulignons également que les chiffres nationaux masquent parfois des différences régionales et locales considérables. Les niveaux de prix dans les trois Régions sont très variables et ne semblent pas converger. La Région de Bruxelles-Capitale reste de loin le marché immobilier le plus cher. Les maisons bruxelloises ont enchéri de 5% en 2021, pour atteindre un prix médian de 462.750 euros. La Flandre a enregistré la plus forte hausse sur le marché du logement: plus 7%, pour un prix médian de 300.000 euros. L'écart avec la Wallonie, déjà important, s'est encore creusé: les maisons wallonnes ont augmenté de 6%, atteignant un prix médian de 192.000 euros.

Le marché des appartements présente une image similaire, bien que les différences de prix soient plus limitées. Une augmentation de 2% porte le prix médian des appartements bruxellois à 250.000 euros. La Région flamande suit avec un prix médian de 233.000 euros, après une augmentation de 6%. En Wallonie, les prix des appartements ont augmenté de 3% pour atteindre 180.000 euros.

Brabant flamand contre Hainaut

La carte immobilière cache d'autres disparités très fortes. Sur le marché des maisons, par exemple, la différence de prix entre la province la plus chère (en ne tenant pas compte de Bruxelles) et la province la moins chère peut atteindre 200.000 euros. Dans le Brabant flamand, le prix médian des maisons est de 360.000 euros ; dans le Hainaut, il est de 160.000 euros.

DR
© DR

Idem pour les appartements: le prix médian dans le Brabant flamand est désormais de 263.300 euros, contre 155.000 euros dans le Hainaut. Epinglons également la différence concernant l'évolution des prix entre le Brabant flamand et le Brabant wallon. Les deux provinces sont connues pour être des marchés immobiliers chers et les mouvements de prix sont souvent très similaires. Mais l'année dernière, les prix des appartements ont augmenté de 9% dans le Brabant flamand, tandis qu'ils ont diminué de 3% dans le Brabant wallon.

Le Brabant flamand est également le plus cher du pays pour les terrains à bâtir: 283 euros/m2. A l'autre extrême, le Luxembourg et ses 51 euros/m2.

Prix des maisons: en hausse de 8%. Prix des appartements: + 6%. Prix des terrains à bâtir: + 4% en Wallonie, + 3% en Flandre. Les chiffres de la Fédération royale des notaires pour l'année 2021 montrent des hausses de prix importantes sur le marché de l'immobilier belge. Cela se traduit également par des prix médians élevés. Le prix médian des maisons au niveau national est désormais de 270.000 euros. A titre de comparaison, en 2011, ce montant était de 183.000 euros. Le prix médian des appartements atteint, quant à lui, les 229.000 euros, soit 59.100 euros de plus qu'en 2011. Les augmentations de prix enregistrées en 2021 dépassent la tendance de ces dernières années et reflètent un marché quelque peu en surchauffe. Notons que ces hausses de prix ont été enregistrées au cours d'une année où l'inflation a sérieusement augmenté pour la première fois depuis longtemps. Si nous corrigeons ces hausses de prix nominales par un taux d'inflation de 3,2%, nous constatons que les hausses de prix en termes réels sont plus proches de la tendance de ces dernières années. Soulignons également que les chiffres nationaux masquent parfois des différences régionales et locales considérables. Les niveaux de prix dans les trois Régions sont très variables et ne semblent pas converger. La Région de Bruxelles-Capitale reste de loin le marché immobilier le plus cher. Les maisons bruxelloises ont enchéri de 5% en 2021, pour atteindre un prix médian de 462.750 euros. La Flandre a enregistré la plus forte hausse sur le marché du logement: plus 7%, pour un prix médian de 300.000 euros. L'écart avec la Wallonie, déjà important, s'est encore creusé: les maisons wallonnes ont augmenté de 6%, atteignant un prix médian de 192.000 euros. Le marché des appartements présente une image similaire, bien que les différences de prix soient plus limitées. Une augmentation de 2% porte le prix médian des appartements bruxellois à 250.000 euros. La Région flamande suit avec un prix médian de 233.000 euros, après une augmentation de 6%. En Wallonie, les prix des appartements ont augmenté de 3% pour atteindre 180.000 euros. La carte immobilière cache d'autres disparités très fortes. Sur le marché des maisons, par exemple, la différence de prix entre la province la plus chère (en ne tenant pas compte de Bruxelles) et la province la moins chère peut atteindre 200.000 euros. Dans le Brabant flamand, le prix médian des maisons est de 360.000 euros ; dans le Hainaut, il est de 160.000 euros.Idem pour les appartements: le prix médian dans le Brabant flamand est désormais de 263.300 euros, contre 155.000 euros dans le Hainaut. Epinglons également la différence concernant l'évolution des prix entre le Brabant flamand et le Brabant wallon. Les deux provinces sont connues pour être des marchés immobiliers chers et les mouvements de prix sont souvent très similaires. Mais l'année dernière, les prix des appartements ont augmenté de 9% dans le Brabant flamand, tandis qu'ils ont diminué de 3% dans le Brabant wallon. Le Brabant flamand est également le plus cher du pays pour les terrains à bâtir: 283 euros/m2. A l'autre extrême, le Luxembourg et ses 51 euros/m2.