Le bureau reste leur secteur favori avec près de la moitié du montant total, devant le résidentiel (1,59 milliard) et la logistique (1,25 milliard). Sans surprise, le retail est laissé de côté (563 millions). La priorité...

Le bureau reste leur secteur favori avec près de la moitié du montant total, devant le résidentiel (1,59 milliard) et la logistique (1,25 milliard). Sans surprise, le retail est laissé de côté (563 millions). La priorité des investisseurs semble de s'orienter dorénavant en priorité vers les investissements sûrs ("Core" et "Core plus") et des stratégies plus risquées ("Value-Add" et "Opportunistic") mais aussi vers une diversification des investissements en fonction des classes d'actifs. Le Covid entraîne en tout cas quelques changements en matière d'investissement. L'enquête de CBRE relève que les investisseurs, qui voient leur appétit du risque diminuer, souhaitent dorénavant sécuriser bien davantage les contrats en incluant des clauses relatives à la pandémie et diversifier les différentes classes d'investissements. Enfin, relevons aussi que tous ces investisseurs craignent une éventuelle récession économique en Europe, ce qui pourrait sérieusement contraindre leurs performances économiques.