L'Institut professionnel des agents immobiliers (IPI) a ainsi vu le nombre de ses membres passer de 8.855 à 10.767 entre 2010 et 2020. Un chiffre record qui s'explique davantage par l'appât présumé du gain que par un champ d'action qui s'élargit pour le secteur.
...

L'Institut professionnel des agents immobiliers (IPI) a ainsi vu le nombre de ses membres passer de 8.855 à 10.767 entre 2010 et 2020. Un chiffre record qui s'explique davantage par l'appât présumé du gain que par un champ d'action qui s'élargit pour le secteur. Certes, le nombre de transactions immobilières a augmenté ces dernières années, mais bon nombre d'agents ne tirent pas leur épingle du jeu. "On peut en effet se demander si tous ces membres parviendront à se partager le gâteau, relève le président de l'IPI Nicolas Watillon. Si auparavant, l'agent immobilier effectuait des tâches très diversifiées, aujourd'hui et à l'avenir, il devra se spécialiser davantage. En exploitant des niches de marché telles que l'immobilier de luxe ou l'immobilier estudiantin, vous pouvez devenir une référence dans votre région. Si le nombre de courtiers est en croissance constante, le métier de syndic reste clairement à la traîne malgré une évolution favorable de la copropriété. En effet, le nombre croissant de copropriétés offre une véritable garantie d'emploi permanent pour cette profession exigeante." Ajoutons que l'IPI poursuit son opération nettoyage en interne de manière à redorer son image. En 2020, on dénombre 22 radiations, 116 interdictions temporaires d'exercer et 25 agents immobiliers non agréés (et donc illégaux) écartés. Des décisions qui font suite à des plaintes. 1.505 dossiers disciplinaires ouverts sur base de plaintes et d'inspections proactives ont d'ailleurs fait l'objet d'une analyse l'an dernier.