Accalmie en vue sur le front de l'immobilier bruxellois. Si quelques envolées persistent dans certaines communes, le marché immobilier des appartements anciens semble enfin connaître un petit coup de fraîcheur après deux années torrides. Les hausses de prix sont toujours bien présentes, mais dans des proportions bien plus modérées. Seules Anderlecht (+ 10,4% en un an), Evere (+ 9,3%) et Uccle (+ 7,9%) continuent de voir leurs prix grimper très nettement. Des chiffres intéressants d'autant qu'Anderlecht (979 annonces) et Uccle (1.229) sont deux des quatre communes qui possèdent l'offre d'appartements la plus importante. Bruxelles (2.330 annonces) et Ixelles (1.153) complètent le quatuor. Notons que la répartition de l'offre est loin d'être homogène...

Accalmie en vue sur le front de l'immobilier bruxellois. Si quelques envolées persistent dans certaines communes, le marché immobilier des appartements anciens semble enfin connaître un petit coup de fraîcheur après deux années torrides. Les hausses de prix sont toujours bien présentes, mais dans des proportions bien plus modérées. Seules Anderlecht (+ 10,4% en un an), Evere (+ 9,3%) et Uccle (+ 7,9%) continuent de voir leurs prix grimper très nettement. Des chiffres intéressants d'autant qu'Anderlecht (979 annonces) et Uccle (1.229) sont deux des quatre communes qui possèdent l'offre d'appartements la plus importante. Bruxelles (2.330 annonces) et Ixelles (1.153) complètent le quatuor. Notons que la répartition de l'offre est loin d'être homogène sur le territoire bruxellois puisqu'une commune sur deux ne dépasse pas les 400 annonces. Si on regarde l'évolution des prix à trois ans, cinq communes connaissent une hausse qui varient de 9 à 10%. Anderlecht et Evere, déjà citées, auxquelles il faut ajouter Laeken, Woluwe-Saint-Pierre et surtout Auderghem (+ 10,4%). Une situation qui fait que cette dernière entité devient désormais la plus chère de la capitale, du moins en tenant compte de l'étalon de comparaison sélectionné, l'appartement deux chambres de 80 m2. Ce qui permet de mettre en lumière le prix au mètre carré le plus élevé. Voilà quelques-uns des premiers enseignements que l'on peut ressortir des derniers chiffres récoltés par le bureau d'analyse immobilière de Crombrugghe & Partners livrés en exclusivité pour Trends-Tendances.Ce n'est peut-être que temporaire mais Ixelles a donc perdu la première place qu'elle occupait depuis de longues années. Auderghem est désormais la commune la plus chère de la Région, avec le prix au mètre carré le plus élevé (4.250 euros/m2), contre 4.243 euros/m2 pour Ixelles. Coup d'éclat ou réelle tendance? A suivre. Reste que si l'on prend en compte la superficie réelle des appartements, c'est toujours bien Ixelles qui mène la danse. Avec une superficie moyenne de 124 m2, le prix réel d'un appartement ixellois est de 526.000 euros. Suivent Woluwe-Saint-Pierre avec 524.000 euros (124 m2), Uccle (489.000 euros, 124 m2), Etterbeek (430.000, 113 m2), Bruxelles-Ville (413.500 euros, 113 m2) et Auderghem (374.000 euros, 88 m2). Les communes les plus abordables restent principalement situées au nord de Bruxelles, de même qu'à Molenbeek. Des entités qui connaissent, étonnamment, une évolution plus modérée de leurs prix. Et ce malgré leur potentiel. Sur le marché locatif, l'accalmie se confirme également. Seules deux communes, Woluwe-Saint-Pierre et Uccle, voient leurs loyers augmenter de plus de 3%. Pour les autres entités, du moins celles qui ont un stock significatif, c'est la soupe à la grimace pour les investisseurs. La hausse est inférieure le plus souvent à 2%. Ixelles affiche même un loyer en recul (- 0,3%) tout comme Anderlecht (- 2,8%), Molenbeek (- 2,6%) et Forest (- 1,6%). La moitié des communes affichent un loyer moyen de plus de 1.100 euros pour un appartement type de 80 m2. C'est à Saint-Gilles que les loyers réels (soit en tenant compte de la superficie réelle) sont les plus élevés: il faut débourser 1.750 euros pour des appartements il est vrai très spacieux (124 m2). Suit Ixelles avec un loyer moyen de 1.670 euros pour un appartement de 109 m2. En matière de rendement, ils sont moins homogènes. Evere reste la meilleure affaire (4,70%), avec Molenbeek (4,35%). Les autres communes oscillent entre 3,5 et 4%. Les communes du sud de Bruxelles sont celles où les rendements sont les plus faibles.