Le conflit en Ukraine illustre bien cette nouvelle dimension guerrière: les cyberattaques font désormais partie de l'arsenal militaire. A priori invisibles, ces offensives numériques peuvent être dévastatrices et ne se limitent pas aux seules hostilités entre Etats. Chaque jour, des milliers d'entreprises et des institutions publiques sont en effet visées par les cybercriminels avec le risque réel de voir leurs activités complètement paralysées.
...

Le conflit en Ukraine illustre bien cette nouvelle dimension guerrière: les cyberattaques font désormais partie de l'arsenal militaire. A priori invisibles, ces offensives numériques peuvent être dévastatrices et ne se limitent pas aux seules hostilités entre Etats. Chaque jour, des milliers d'entreprises et des institutions publiques sont en effet visées par les cybercriminels avec le risque réel de voir leurs activités complètement paralysées. Pour combattre cette menace grandissante des pirates informatiques, le groupe belge Rhea vient d'investir 20 millions d'euros dans la construction d'un futur centre d'excellence européen en cybersécurité. Cette pépite wallonne est spécialisée depuis 30 ans dans les solutions d'ingénierie et de protection des données avec une expertise qui séduit surtout les entreprises et les institutions présentes dans les secteurs spatial, militaire et gouvernemental. Mais aujourd'hui, le groupe Rhea veut élargir son champ d'action avec ce nouveau centre d'excellence. "Le numérique est au coeur de notre quotidien, explique son CEO André Sincennes. Il concerne tous les secteurs de la vie économique. Or, de nombreux systèmes informatiques sont anciens et vulnérables aux cyberattaques. La menace est donc bien présente et une étude estime d'ailleurs que les dégâts financiers engendrés par la cybercriminalité devraient augmenter de 15% par an d'ici 2025." Pour répondre à la demande croissante des entreprises pour de nouvelles solutions informatiques, le groupe Rhea a décidé d'investir dans des infrastructures inédites. Erigé à Transinne, son futur centre d'excellence en cybersécurité s'installera dans le parc d'activités économiques Galaxia dédié aux innovations spatiales, juste à côté du célèbre Euro Space Center. Son bâtiment écologique de 3.300 m2 a été dessiné par le bureau d'architecture belge Assar (qui a également conçu le nouveau siège de l'Otan à Bruxelles) et sera également proche d'un autre centre spécialisé en cybersécurité, cornaqué cette fois par l'Agence spatiale européenne à Redu. "Avec le lancement de ce chantier qui incarne le plus grand projet européen en matière de cybersécurité, nous espérons créer un nouvel écosystème à Transinne qui pourrait devenir une vraie cyber valley wallonne au coeur de l'Europe", conclut Georges Cottin, conseiller général de l'intercommunale Idelux, partenaire du groupe Rhea sur le développement de ce futur centre d'excellence. Basé à Wavre, le groupe Rhea compte aujourd'hui 750 employés et 18 sociétés implantées dans une dizaine de pays, avec un chiffre d'affaires global qui tourne autour des 100 millions d'euros. Le nouveau centre d'excellence européen en cybersécurité, qui devrait être inauguré fin 2023, verra gonfler les effectifs de l'entreprise à quelque 900 collaborateurs.