Les responsables de Facebook ont dû saisir toute l'ironie de la situation: en proie à une panne mondiale de ses réseaux (Facebook, Messenger, WhatsApp et Instagram), c'est sur les réseaux de son concurrent Twitter que la firme de Mark Zuckerberg a dû communiquer avec les internautes. "Nous nous efforçons de revenir à la normale aussi vite que possible", a simplement tweeté Facebook alors que le monde entier ne ...

Les responsables de Facebook ont dû saisir toute l'ironie de la situation: en proie à une panne mondiale de ses réseaux (Facebook, Messenger, WhatsApp et Instagram), c'est sur les réseaux de son concurrent Twitter que la firme de Mark Zuckerberg a dû communiquer avec les internautes. "Nous nous efforçons de revenir à la normale aussi vite que possible", a simplement tweeté Facebook alors que le monde entier ne pouvait plus accéder à ses services.Six heures plus tard, un second tweet présentait les excuses de la firme de Zuck'... Une communication très succincte alors que plusieurs milliards d'utilisateurs étaient virtuellement immobilisés par cette panne. Et pas seulement les particuliers désireux de partager les photos de leurs plats: la gigantesque panne (probablement la plus grande de l'histoire du net) a aussi bloqué nombre de professionnels et d'entreprises. WhatsApp est, de fait, de plus en plus utilisée par les équipes d'employés pour échanger sur les projets en cours. Et la plateforme Facebook est le point de départ de nombreux e-commerces. Sans oublier les innombrables campagnes publicitaires prévues sur le réseau social. Pas étonnant que son action ait solidement plongé en Bourse et que la grogne se soit élevée parmi les utilisateurs qui prenaient conscience de l'importance du groupe Facebook dans leur vie privée et professionnelle. Mais on peut surtout regretter le manque de transparence et de communication de Facebook qui s'est contenté de quelques tweets sans réellement informer de la situation, ni des raisons. A l'inverse, lorsqu'elle avait subi un incendie de serveurs en mars, la firme française OVH partageait d'heure en heure un point de la situation (et des vidéos de son fondateur). Autre taille bien sûr... mais visiblement autre culture d'entreprise également.