Lire également "La justice suspend la vente de Voo à Providence"
...

Pour Aurore Jansen, la présidente faisant fonction, les mobiles qui ont conduit à cette vente sont contraires à l'ordre public et constituent une fraude avec pour objectif de se réserver un gain de manière déloyale. Avec, à la clé, une critique acérée du comportement des ex-dirigeants de Nethys, Stéphane Moreau et Pol Heyse en tête. Orange Belgium, qui avait lancé cette action en suspension avant d'être rejointe par Telenet, se voit donc confortée dans son sentiment d'avoir été discriminée. Ce jugement a aussi le mérite de mettre au jour une clause de la nouvelle convention de vente signée en décembre dernier : elle prévoit l'annulation de la vente faute d'accord entre les parties ou suite à une décision judiciaire de suspension ou d'annulation. C'est ce dernier cas de figure qui permet aujourd'hui à Nethys de repartir de zéro et de relancer une nouvelle procédure de vente à la rentrée de septembre. Avec, plus que probablement, Orange Belgium et Telenet comme candidats acheteurs...