L'aéroport de Bruxelles qui fait l'objet aussi d'une hausse de plaintes depuis mai justifie ces dernières par "la hausse du nombre de passager sur la saison d'été". Ces plaintes "sont surtout liées à la situation dans l'aéroport", explique, à travers un bref échange, Nathalie Pierard, porte-parole de Brussels Airport, qui prend l'exemple du mois de juin où plusieurs grèves du personnel de Brussels Airlines et de Ryanair et la manifestation nationale du 20 juin ont eu lieu. Les doléances des passagers ont été différentes en juillet : "les jours de forte affluence, nous avons enregistré plus de plaintes sur les files au contrôle de passeports".

Pour Brussels Airport, "de manière générale, depuis mai, les plaintes concernent les vols et les irrégularités de planning, les bagages (lost & found) et les files au contrôle de passeport". Et d'ajouter : "Nous avons un service qui traite toutes ces plaintes et y apportent un suivi ou transmettent au partenaire compétent si cela ne concerne pas directement l'aéroport en tant qu'infrastructure."

Des briefings pour améliorer la situation

La porte-parole francophone de l'aéroport affirme qu'au niveau opérationnel, "nous avons deux briefings par jour où on passe en revue la ou les journée(s) à venir, l'affluence, les éventuels problèmes etc. pour trouver des solutions et si besoin, prévoir du personnel supplémentaire." Et de reconnaitre que : "depuis le début des vacances, nous n'avons pas connu de problème majeur au niveau des opérations, en tenant compte du fait bien sûr, que c'est chargé comme les étés avant la crise et que des files sont bien évidemment inévitables à certains moments de la journée. Le tout étant de mettre tout en oeuvre pour que ces files n'aient pas de conséquences pour les passagers et leur vol".

L'aéroport de Bruxelles qui fait l'objet aussi d'une hausse de plaintes depuis mai justifie ces dernières par "la hausse du nombre de passager sur la saison d'été". Ces plaintes "sont surtout liées à la situation dans l'aéroport", explique, à travers un bref échange, Nathalie Pierard, porte-parole de Brussels Airport, qui prend l'exemple du mois de juin où plusieurs grèves du personnel de Brussels Airlines et de Ryanair et la manifestation nationale du 20 juin ont eu lieu. Les doléances des passagers ont été différentes en juillet : "les jours de forte affluence, nous avons enregistré plus de plaintes sur les files au contrôle de passeports". Pour Brussels Airport, "de manière générale, depuis mai, les plaintes concernent les vols et les irrégularités de planning, les bagages (lost & found) et les files au contrôle de passeport". Et d'ajouter : "Nous avons un service qui traite toutes ces plaintes et y apportent un suivi ou transmettent au partenaire compétent si cela ne concerne pas directement l'aéroport en tant qu'infrastructure." Des briefings pour améliorer la situationLa porte-parole francophone de l'aéroport affirme qu'au niveau opérationnel, "nous avons deux briefings par jour où on passe en revue la ou les journée(s) à venir, l'affluence, les éventuels problèmes etc. pour trouver des solutions et si besoin, prévoir du personnel supplémentaire." Et de reconnaitre que : "depuis le début des vacances, nous n'avons pas connu de problème majeur au niveau des opérations, en tenant compte du fait bien sûr, que c'est chargé comme les étés avant la crise et que des files sont bien évidemment inévitables à certains moments de la journée. Le tout étant de mettre tout en oeuvre pour que ces files n'aient pas de conséquences pour les passagers et leur vol".