Lire également "Le Pain Quotidien va introduire une demande de réorganisation judiciaire" et "Le Pain Quotidien vacille..."
...

Outre-Atlantique, c'est le groupe de développement horeca Aurify Brands, qui s'occupe notamment de l'expansion de la chaîne de restauration rapide premium Five Guys, qui reprend la gestion des 90 restaurants que compte Le Pain Quotidien dans le pays. Un nombre qui pourrait, à terme, être divisé par deux. Au Royaume-Uni, aucun partenaire n'a encore été trouvé pour les 26 établissements exploités sur place, mais les discussions se poursuivent en ce sens. Outre cette sortie " en propre " des marchés américain et britannique, Le Pain Quotidien va introduire une demande de réorganisation judiciaire (PRJ) auprès du tribunal de l'entreprise de Bruxelles, et cela pour se mettre à l'abri de ses créanciers. Le groupe a par ailleurs concocté un plan de relance. Son actionnaire majoritaire Cobepa (43%) a trouvé un accord avec les banques en vue de racheter la dette bancaire qui se monte à près de 80 millions d'euros. Cette société d'investissement détenue à plus de 50% par la famille de Spoelberch, actionnaire historique d'AB InBev, va par ailleurs créer une nouvelle entité dans laquelle seront logés la marque mondiale, l'atelier de production, les filiales belge et française et les contrats avec les franchisés internationaux, y compris les nouvelles " master-franchises " pour les Etats-Unis et le Royaume-Uni. Le Pain Quotidien a subi pas mal de changements ces derniers temps au niveau de son actionnariat. La chaîne est redevenue 100% belge fin 2019 quand les actionnaires historiques ont racheté la participation de 25% du groupe alimentaire Norac, du Français Bruno Caron. Son ex-CEO, Vincent Herbert, reprenait quant à lui la barre après l'avoir cédée un an plus tôt à un ancien manager de Burger King.