D'après la chaîne de télévision Sky, c'est le consultant Alvarez&Marsal qui a été mandaté afin de rechercher un repreneur pour les 26 restaurants que compte le groupe outre-Manche. Les offres devaient déjà être remises pour ce mercredi 22 avril. Si le processus de vente n'aboutit pas,...

D'après la chaîne de télévision Sky, c'est le consultant Alvarez&Marsal qui a été mandaté afin de rechercher un repreneur pour les 26 restaurants que compte le groupe outre-Manche. Les offres devaient déjà être remises pour ce mercredi 22 avril. Si le processus de vente n'aboutit pas, un curateur devrait être nommé. Aux Etats-Unis aussi, la chaîne boit la tasse. Mais d'après le New York Post, Le Pain Quotidien envisageait de réduire sa présence sur le sol américain bien avant la crise. Elle aurait fait appel à un consultant en immobilier il y a plusieurs mois déjà dans le cadre d'une réorganisation plus profonde. La chaîne s'apprêterait ainsi à fermer définitivement de nombreux restaurants dans le pays. La crise du coronavirus n'a en réalité fait qu'aggraver la situation financière déjà délicate de l'enseigne. Cette dernière se profile comme une chaîne de luxe et recherche des emplacements AAA, ce qui pèse depuis longtemps sur ses résultats. En 2018, sa perte était de 24,4 millions de dollars, pour un chiffre d'affaires de 316 millions de dollars. En cause ? Une forte hausse des frais de location, notamment. Son actionnaire principal Cobepa (43%), détenu à plus de 50% par la famille de Spoelberch, actionnaire historique d'AB InBev, planche depuis l'an dernier sur plusieurs options afin de renforcer le groupe. Un deuxième actionnaire de référence montera-t-il à bord ? Le Pain Quotidien sera-t-il revendu ?