Le bénéfice brut d'exploitation récurrent de Vandemoortele a augmenté l'année dernière de 17 % par rapport à 2018, pour atteindre 152 millions d'euros. Cependant, le chiffre d'affaires a diminué de 2,1% pour atteindre 1,384 milliard d'euros, en raison de la tendance à la baisse du prix des matières premières et également d'une volonté de la société de réduire le nombre de références produits en boulangerie.

Face à la crise du coronavirus, le groupe alimentaire assure avoir pris les mesures nécessaires pour maintenir l'entreprise opérationnelle de façon sécurisée. "Les unités de production continuent de tourner selon des procédures strictes pour le chargement et le déchargement et des mesures d'hygiène interne rigoureuses", affirme-t-il ainsi.

Pour ce qui concerne le commerce, et suite aux mesures prises à l'égard des restaurants et des bars en raison de l'épidémie, Vandemoortele a constaté un glissement de la restauration vers le commerce de détail. Dans les circonstances actuelles, une tendance à la hausse est également attendue pour les livraisons à domicile et les services "plats à emporter" des restaurants, prévoit Vandemoortele.

Le groupe, dont le siège et le site principal sont situés à Gand, emploie 5.100 personnes à travers le monde et est présent dans 12 pays européens et aux États-Unis.

Le bénéfice brut d'exploitation récurrent de Vandemoortele a augmenté l'année dernière de 17 % par rapport à 2018, pour atteindre 152 millions d'euros. Cependant, le chiffre d'affaires a diminué de 2,1% pour atteindre 1,384 milliard d'euros, en raison de la tendance à la baisse du prix des matières premières et également d'une volonté de la société de réduire le nombre de références produits en boulangerie. Face à la crise du coronavirus, le groupe alimentaire assure avoir pris les mesures nécessaires pour maintenir l'entreprise opérationnelle de façon sécurisée. "Les unités de production continuent de tourner selon des procédures strictes pour le chargement et le déchargement et des mesures d'hygiène interne rigoureuses", affirme-t-il ainsi. Pour ce qui concerne le commerce, et suite aux mesures prises à l'égard des restaurants et des bars en raison de l'épidémie, Vandemoortele a constaté un glissement de la restauration vers le commerce de détail. Dans les circonstances actuelles, une tendance à la hausse est également attendue pour les livraisons à domicile et les services "plats à emporter" des restaurants, prévoit Vandemoortele. Le groupe, dont le siège et le site principal sont situés à Gand, emploie 5.100 personnes à travers le monde et est présent dans 12 pays européens et aux États-Unis.