L'organisation patronale flamande s'inquiète toutefois que l'objectif fixé - une réduction de 40% des émissions d'ici 2030 - soit en deçà de l'objectif défendu par l'Europe, soit -47%.

"À moins que la Wallonie et Bruxelles (ou le niveau fédéral) n'atteignent un taux de réduction encore plus élevé, nous risquons de tomber sous la norme européenne au niveau belge, ce qui pourra entraîner des sanctions et l'imposition de mesures supplémentaires", prévient Danny Van Assche, administrateur délégué d'Unizo.

Parmi les mesures décidées, Unizo approuve l'obligation pour les PME flamandes d'élaborer un plan climat si elles veulent continuer à profiter de certains subsides. "Un principe sain", selon Danny Van Assche, "que ceux qui font davantage d'efforts pour l'environnement reçoivent plus de soutien".

Unizo voit également d'un bon oeil plusieurs autres mesures, comme l'électrification du parc automobile, mais émet des doutes sur leur faisabilité à court terme. Selon M. Van Assche, l'installation de bornes de recharge pour les voitures électriques avance trop lentement. Il place ses espoirs dans l'annonce du gouvernement flamand d'inciter à l'installation de 100.000 points de recharge publics.

L'organisation patronale flamande s'inquiète toutefois que l'objectif fixé - une réduction de 40% des émissions d'ici 2030 - soit en deçà de l'objectif défendu par l'Europe, soit -47%."À moins que la Wallonie et Bruxelles (ou le niveau fédéral) n'atteignent un taux de réduction encore plus élevé, nous risquons de tomber sous la norme européenne au niveau belge, ce qui pourra entraîner des sanctions et l'imposition de mesures supplémentaires", prévient Danny Van Assche, administrateur délégué d'Unizo. Parmi les mesures décidées, Unizo approuve l'obligation pour les PME flamandes d'élaborer un plan climat si elles veulent continuer à profiter de certains subsides. "Un principe sain", selon Danny Van Assche, "que ceux qui font davantage d'efforts pour l'environnement reçoivent plus de soutien". Unizo voit également d'un bon oeil plusieurs autres mesures, comme l'électrification du parc automobile, mais émet des doutes sur leur faisabilité à court terme. Selon M. Van Assche, l'installation de bornes de recharge pour les voitures électriques avance trop lentement. Il place ses espoirs dans l'annonce du gouvernement flamand d'inciter à l'installation de 100.000 points de recharge publics.