La vente aux enchères des fréquences 5G est loin d'être terminée mais en coulisse, des contrats se signent déjà pour activer le futur des télécommunications. La semaine dernière, deux patrons bien connus de la sphère économique ont ainsi finalisé un accord à Durbuy pour booster la connectivité de "la plus petite ville du monde". L'homme d'affaires Marc Coucke, à la tête de l'entreprise touristique La Petite Merveille, et...

La vente aux enchères des fréquences 5G est loin d'être terminée mais en coulisse, des contrats se signent déjà pour activer le futur des télécommunications. La semaine dernière, deux patrons bien connus de la sphère économique ont ainsi finalisé un accord à Durbuy pour booster la connectivité de "la plus petite ville du monde". L'homme d'affaires Marc Coucke, à la tête de l'entreprise touristique La Petite Merveille, et Guillaume Boutin, CEO de Proximus, ont en effet exposé leurs plans pour transformer Durbuy en une vraie smart city. Aujourd'hui, la ville phare du tourisme wallon et ses environs souffrent encore d'un déficit de connexion en 3G et 4G, ce qui pose parfois des problèmes de sécurité. Certaines zones ne sont même pas couvertes par un réseau mobile et l'objectif est donc d'améliorer, à court terme, tout le réseau 4G. Mais au-delà de ce "service de base", ce sont surtout les perspectives prometteuses de la technologie 5G qui ont séduit les autorités de Durbuy et, par ricochet, les deux patrons concernés. Avec cet accord évalué à "plusieurs millions d'euros", Proximus s'engage à déployer dès que possible la 5G dans la vieille ville et dans le parc Adventure Valley (propriété de La Petite Merveille), ce qui fera de Durbuy le premier laboratoire grandeur nature pour cette technologie en Wallonie. Pour Marc Coucke, l'idée est d'investir "pour améliorer à la fois l'expérience, le service et la sécurité" à Durbuy. Au programme: une meilleure gestion du flux des visiteurs et un meilleur ciblage marketing des touristes (grâce aux données mobiles), des paiements électroniques fortement accélérés, des parkings plus "intelligents" et même le déploiement de navettes autonomes entre les différents points stratégiques de la ville. Côté loisirs, la technologie 5G permettra aussi de doper la mise en place de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée dans les attractions touristiques de Durbuy, comme le célèbre petit train ou le parc Adventure Valley, qui seront proposées dans des versions 2.0.