Vous connaissiez les huiles essentielles dans l'alimentation et la médecine? Les voici dans l'agriculture et le jardinage. Une équipe de l'ULiège (Gembloux Agro-Bio Tech) a en effet réussi à formuler un désherbant entièrement naturel à base d'huiles essentielles et d'adjuvants d'origine organi...

Vous connaissiez les huiles essentielles dans l'alimentation et la médecine? Les voici dans l'agriculture et le jardinage. Une équipe de l'ULiège (Gembloux Agro-Bio Tech) a en effet réussi à formuler un désherbant entièrement naturel à base d'huiles essentielles et d'adjuvants d'origine organique. Le produit est désormais en phase d'homologation auprès des différentes autorités et devrait être disponible sur le marché en 2024-25 aux Etats-Unis et un an plus tard en Europe (où, comme pour les vaccins, les procédures sont un peu plus longues). Il sera dans un premier temps réservé aux particuliers, avant d'être accessible aux professionnels du secteur agricole. Cette innovation est le fruit de 10 années de recherche menée par Haïssam Jijakli, directeur du laboratoire de phytopathologie, et son collègue Simon Dal Maso. Ils ont créé ensemble la start-up Apeo en janvier dernier afin de commercialiser leur innovation. "Dès le départ, nous avons ciblé notre travail de recherche sur les huiles essentielles disponibles en grande quantité et à un coût relativement bas afin de pouvoir développer le produit à grande échelle", explique le professeur Jijakli. Leur projet, soutenu par la Région wallonne, a séduit plusieurs investisseurs privés, dont Dominique Baudoux, fondateur de Pranarôm, le spécialiste belge des huiles essentielles. Apeo emploie actuellement six personnes.