Portant le nom d'un célèbre château dans les aventures de Tintin, la société Moulinsart gère l'exploitation des droits de l'oeuvre d'Hergé depuis plus de 30 ans. Son administrateur délégué n'est autre que Nick Rodwell qui, en 1993, a épousé Fanny Vlaminck, seconde épouse du dessinateur belge et son unique ayant droit depuis la mort de ce dernier. Veillant scrupuleusement sur l'image de Tintin, Nick et Fanny Rodwell n'ont pas eu d'enfants et c'est toute la ques...

Portant le nom d'un célèbre château dans les aventures de Tintin, la société Moulinsart gère l'exploitation des droits de l'oeuvre d'Hergé depuis plus de 30 ans. Son administrateur délégué n'est autre que Nick Rodwell qui, en 1993, a épousé Fanny Vlaminck, seconde épouse du dessinateur belge et son unique ayant droit depuis la mort de ce dernier. Veillant scrupuleusement sur l'image de Tintin, Nick et Fanny Rodwell n'ont pas eu d'enfants et c'est toute la question de l'héritage et de la gestion de l'oeuvre d'Hergé qui se pose depuis quelques années. Cette problématique est devenue d'autant plus pressante que Fanny Rodwell souffre aujourd'hui de la maladie d'Alzheimer et que son mari est régulièrement la cible de spéculations émanant de ses détracteurs. Pour casser toute rumeur de vente des droits d'Hergé à un groupe étranger, les époux Rodwell viennent de déployer une nouvelle structure afin de pérenniser l'univers de Tintin et de gérer au mieux l'oeuvre du dessinateur. Si le nom et le statut juridique de cette organisation faîtière ne sont pas encore connus, il ne fait aucun doute que cette structure sera dénuée de but lucratif, sans être toutefois une ASBL. Contacté, Nick Rodwell n'a pas souhaité répondre à nos questions et nous a renvoyé vers Robert Vangénéberg, administrateur de Moulinsart et architecte de cette nouvelle organisation. "Nous travaillons effectivement à la mise en place d'une solution pérenne pour la poursuite de l'exploitation de l'oeuvre d'Hergé, confirme l'intéressé. Pour l'instant, je ne peux vous en dire plus, si ce n'est que cette nouvelle organisation restera en Belgique et redessinera le paysage des sociétés actuelles." Selon nos informations, cette structure inédite sera bien une fondation d'utilité publique qui portera très certainement le nom du dessinateur. Cette nouvelle "Fondation Hergé" se déclinera en deux pôles: l'un dédié au B to B avec la société Moulinsart qui sera rebaptisée Tintin Imaginatio pour ramener précisément le nom de Tintin dans les activités de gestion de droits et d'exploitation commerciale ; l'autre sera consacré au B to C avec la société La Croix de l'Aigle qui administre déjà le Musée Hergé et récupérera bientôt les activités des boutiques Tintin.