TikTok cherche à attirer les annonceurs belges sur sa plateforme. Le réseau social, spécialisé dans les vidéos courtes, est officiellement "open for business" en Belgique. Comprenez que les entreprises belges qui souhaitent promotionner leurs marques sur TikTok ont désormais accès à l'ensemble des solutions publicitaires proposées par la plateforme.

Les dirigeants de TikTok ne sont pas très loquaces ni précis sur l'activité de la plateforme en Belgique : "Nous travaillons avec plusieurs centaines de marques belges. Le prix d'une campagne publicitaire est très variable. A partir d'un euro et jusque 30.000 euros, on peut parler de belles campagnes pour le marché belge", évoque Arnaud Cabanis, directeur de TikTok France & Belgique.

10 personnes pour le marché belge

Les campagnes les moins chères peuvent être réalisées via une plateforme automatisée, comparable à celles que Google ou Facebook mettent à disposition des annonceurs. Pour des campagnes plus ambitieuses, notamment celles mettant en scène des "créateurs de contenus" rémunérés, l'équipe de TikTok peut conseiller les marques. Le réseau social, détenu par l'entreprise chinoise Bytedance, dispose d'une régie publicitaire comptant dix personnes travaillant à temps plein pour le marché belge, depuis Paris.

L'argument de vente de la plateforme auprès des annonceurs est assez simple : TikTok est le réseau social le plus populaire du moment. Il vient de dépasser le milliard d'utilisateurs actifs dans le monde. En Belgique, on parle d'environ 3 millions d'utilisateurs, d'après les estimations du consultant Xavier Degraux. C'est aussi l'application la plus téléchargée dans le monde, ce qui montre que le réseau social a encore une marge de progression.

Autre message martelé par les dirigeants de TikTok : le réseau social n'est pas trusté uniquement par les jeunes générations. Si les millenials ont été les premiers à se précipiter sur l'application, ils ont rapidement été rejoints par leurs aînés. "67 % de l'audience a plus de 25 ans", souligne Arnaud Cabanis (TikTok). De quoi titiller l'intérêt des annonceurs.

TikTok cherche à attirer les annonceurs belges sur sa plateforme. Le réseau social, spécialisé dans les vidéos courtes, est officiellement "open for business" en Belgique. Comprenez que les entreprises belges qui souhaitent promotionner leurs marques sur TikTok ont désormais accès à l'ensemble des solutions publicitaires proposées par la plateforme. Les dirigeants de TikTok ne sont pas très loquaces ni précis sur l'activité de la plateforme en Belgique : "Nous travaillons avec plusieurs centaines de marques belges. Le prix d'une campagne publicitaire est très variable. A partir d'un euro et jusque 30.000 euros, on peut parler de belles campagnes pour le marché belge", évoque Arnaud Cabanis, directeur de TikTok France & Belgique. Les campagnes les moins chères peuvent être réalisées via une plateforme automatisée, comparable à celles que Google ou Facebook mettent à disposition des annonceurs. Pour des campagnes plus ambitieuses, notamment celles mettant en scène des "créateurs de contenus" rémunérés, l'équipe de TikTok peut conseiller les marques. Le réseau social, détenu par l'entreprise chinoise Bytedance, dispose d'une régie publicitaire comptant dix personnes travaillant à temps plein pour le marché belge, depuis Paris.L'argument de vente de la plateforme auprès des annonceurs est assez simple : TikTok est le réseau social le plus populaire du moment. Il vient de dépasser le milliard d'utilisateurs actifs dans le monde. En Belgique, on parle d'environ 3 millions d'utilisateurs, d'après les estimations du consultant Xavier Degraux. C'est aussi l'application la plus téléchargée dans le monde, ce qui montre que le réseau social a encore une marge de progression. Autre message martelé par les dirigeants de TikTok : le réseau social n'est pas trusté uniquement par les jeunes générations. Si les millenials ont été les premiers à se précipiter sur l'application, ils ont rapidement été rejoints par leurs aînés. "67 % de l'audience a plus de 25 ans", souligne Arnaud Cabanis (TikTok). De quoi titiller l'intérêt des annonceurs.