Pendant tout le mois de septembre, les clients de Primark, Action, Ikea et Carrefour à Bruxelles pourront se faire vacciner sans rendez-vous contre le Covid-19, rapporte De Morgen, dès le 3 septembre. Cette campagne est menée en collaboration avec la fédération professionnelle Comeos. Le projet est réalisé en accord avec la Cocom, la Commission communautaire commune, en charge de la santé en région bruxelloise.

Bruxelles veut de cette manière relever son faible taux de vaccination en permettant au plus grand nombre de citoyens de se faire vacciner contre la maladie.

"Le taux de vaccination à Bruxelles est très faible", déclare Dominique Michel, le CEO de Comeos cité par De Morgen. Bruxelles ne compte que 60 % d'adultes entièrement vaccinés, contre 88 % en Flandre. Dans des communes telles que Molenbeek et Anderlecht, ce chiffre ne dépasse pas 50 %

"Nous constatons que divers groupes cibles ne sont pas ou peu atteints par les canaux habituels du gouvernement ou des médias. Nous touchons de cette manière tout le monde, car tout le monde fait du shopping."

Comeos a donc sélectionné quatre chaînes de magasins fréquentées par les groupes visés. Une expérience similaire s'est faite en France et en Allemagne avec de bons résultats.

., Belga
. © Belga

Un bus sur le parking d'IKEA

Concrètement, un bus de vaccination sera présent sur le parking des magasins sélectionnés ou une équipe médicale dans le magasin même encourageront les gens à se faire vacciner. Les magasins concernés sont Action à Molenbeek et Anderlecht (en alternance du lundi au jeudi), tandis qu'un bus sera stationné sur le parking d'Ikea à Anderlecht tous les vendredis et samedis. En outre, une équipe médicale sera présente dans le Primark d'Ixelles chaque semaine du mercredi au vendredi et une équipe sera présente dans le Carrefour d'Evere et d'Oudergem du lundi au vendredi.

Les vaccins proposés sont ceux de Johnson & Johnson, dont une seule injection est nécessaire. Les magasins qui participent à cette campagne de vaccination inédite assureront le soutien logistique, indique Dominique Michel, qui compte sur quelques centaines de vaccinations supplémentaires. Selon les estimations, au moins 150.000 vaccinations supplémentaires sont nécessaires pour atteindre un taux de vaccination acceptable chez les plus de 18 ans à Bruxelles.

"Après quelques semaines, nous évaluerons et verrons si une campagne similaire peut être mise en place dans d'autres grandes villes, comme Anvers", précise le président de Comeos.

La responsable de la lutte contre le covid pour la Commission communautaire commune (Cocom) Inge Neven, déclare au Morgen"Cela correspond à notre objectif de toucher le plus grand nombre de personnes possible d'une manière facilement accessible et par différents canaux".

Vaccination en entreprises et sur chantiers

Une collaboration avec les employeurs bruxellois a aussi été mise en place. A partir de de 10 employés, ils peuvent proposer la vaccination à leur personnel sur le lieu de travail. La Confédération Construction Bruxelles-Capitale invite ainsi ses entreprises à vacciner gratuitement ses travailleurs, en incluant également les sous-traitants parfois étrangers, et ce, directement et gratuitement sur les chantiers.

La Région bruxelloise passe à la vitesse supérieure, elle s'est fixé l'objectif d'administrer 16.000 premières doses de vaccin contre le coronavirus par semaine dès la rentrée pour rattraper son retard par rapport aux autres Régions, ont annoncé mardi le ministre de la Santé, Alain Maron, et la responsable de la lutte contre le covid pour la Commission communautaire commune (Cocom), Inge Neven. Les écoles secondaires, universités et hautes écoles sont également concernée par ce plan stratégique, ainsi que les lieux de culte.

Pendant tout le mois de septembre, les clients de Primark, Action, Ikea et Carrefour à Bruxelles pourront se faire vacciner sans rendez-vous contre le Covid-19, rapporte De Morgen, dès le 3 septembre. Cette campagne est menée en collaboration avec la fédération professionnelle Comeos. Le projet est réalisé en accord avec la Cocom, la Commission communautaire commune, en charge de la santé en région bruxelloise. Bruxelles veut de cette manière relever son faible taux de vaccination en permettant au plus grand nombre de citoyens de se faire vacciner contre la maladie. "Le taux de vaccination à Bruxelles est très faible", déclare Dominique Michel, le CEO de Comeos cité par De Morgen. Bruxelles ne compte que 60 % d'adultes entièrement vaccinés, contre 88 % en Flandre. Dans des communes telles que Molenbeek et Anderlecht, ce chiffre ne dépasse pas 50 % "Nous constatons que divers groupes cibles ne sont pas ou peu atteints par les canaux habituels du gouvernement ou des médias. Nous touchons de cette manière tout le monde, car tout le monde fait du shopping."Comeos a donc sélectionné quatre chaînes de magasins fréquentées par les groupes visés. Une expérience similaire s'est faite en France et en Allemagne avec de bons résultats. Concrètement, un bus de vaccination sera présent sur le parking des magasins sélectionnés ou une équipe médicale dans le magasin même encourageront les gens à se faire vacciner. Les magasins concernés sont Action à Molenbeek et Anderlecht (en alternance du lundi au jeudi), tandis qu'un bus sera stationné sur le parking d'Ikea à Anderlecht tous les vendredis et samedis. En outre, une équipe médicale sera présente dans le Primark d'Ixelles chaque semaine du mercredi au vendredi et une équipe sera présente dans le Carrefour d'Evere et d'Oudergem du lundi au vendredi. Les vaccins proposés sont ceux de Johnson & Johnson, dont une seule injection est nécessaire. Les magasins qui participent à cette campagne de vaccination inédite assureront le soutien logistique, indique Dominique Michel, qui compte sur quelques centaines de vaccinations supplémentaires. Selon les estimations, au moins 150.000 vaccinations supplémentaires sont nécessaires pour atteindre un taux de vaccination acceptable chez les plus de 18 ans à Bruxelles. "Après quelques semaines, nous évaluerons et verrons si une campagne similaire peut être mise en place dans d'autres grandes villes, comme Anvers", précise le président de Comeos. La responsable de la lutte contre le covid pour la Commission communautaire commune (Cocom) Inge Neven, déclare au Morgen"Cela correspond à notre objectif de toucher le plus grand nombre de personnes possible d'une manière facilement accessible et par différents canaux". Une collaboration avec les employeurs bruxellois a aussi été mise en place. A partir de de 10 employés, ils peuvent proposer la vaccination à leur personnel sur le lieu de travail. La Confédération Construction Bruxelles-Capitale invite ainsi ses entreprises à vacciner gratuitement ses travailleurs, en incluant également les sous-traitants parfois étrangers, et ce, directement et gratuitement sur les chantiers. La Région bruxelloise passe à la vitesse supérieure, elle s'est fixé l'objectif d'administrer 16.000 premières doses de vaccin contre le coronavirus par semaine dès la rentrée pour rattraper son retard par rapport aux autres Régions, ont annoncé mardi le ministre de la Santé, Alain Maron, et la responsable de la lutte contre le covid pour la Commission communautaire commune (Cocom), Inge Neven. Les écoles secondaires, universités et hautes écoles sont également concernée par ce plan stratégique, ainsi que les lieux de culte.