La compagnie aérienne américaine Delta Airlines a décidé de prendre des mesures contre ses employés non-vaccinés. Elle ne compte toutefois pas obliger ses employés à se faire vacciner, comme sa concurrente United mais elle va les contraintre à se faire tester chaque semaine, à partir du 12 septembre.

La compagnie va également pénaliser son personnel non-vacciné en lui imposant le paiement d'une prime supplémentaire pour l'assurance santé de l'ordre de 200 dollars par mois (170 euros). C'est ce qu'a annoncé son PDG Ed Bastian dans une note interne mercredi. "A compter du 1er novembre, les employés non-vaccinés inscrits au plan d'assurance santé de Delta seront soumis à un supplément mensuel de 200 dollars", indique le patron de la compagnie.

Cette contribution supplémentaire est destinée à compenser "le risque financier que fait peser pour l'entreprise la décision de ne pas se faire vacciner", explique le dirigeant.

"Le séjour hospitalier moyen à cause du Covid-19 a coûté à Delta 50.000 dollars par personne", avance la compagnie.

Le patron de Delta a ajouté que tous les employés de la compagnie qui ont été infectés et ont dû être hospitalisés n'étaient "pas complètement vaccinés". "Bien que nous puissions être fiers de notre taux de vaccination de 75 %" parmi les employés de la compagnie aérienne, "l'agressivité du variant Delta signifie que nous devons faire vacciner bien davantage d'employés et aussi près que possible de 100 %", affirme Ed Bastian.

La compagnie aérienne américaine Delta Airlines a décidé de prendre des mesures contre ses employés non-vaccinés. Elle ne compte toutefois pas obliger ses employés à se faire vacciner, comme sa concurrente United mais elle va les contraintre à se faire tester chaque semaine, à partir du 12 septembre. La compagnie va également pénaliser son personnel non-vacciné en lui imposant le paiement d'une prime supplémentaire pour l'assurance santé de l'ordre de 200 dollars par mois (170 euros). C'est ce qu'a annoncé son PDG Ed Bastian dans une note interne mercredi. "A compter du 1er novembre, les employés non-vaccinés inscrits au plan d'assurance santé de Delta seront soumis à un supplément mensuel de 200 dollars", indique le patron de la compagnie.Cette contribution supplémentaire est destinée à compenser "le risque financier que fait peser pour l'entreprise la décision de ne pas se faire vacciner", explique le dirigeant."Le séjour hospitalier moyen à cause du Covid-19 a coûté à Delta 50.000 dollars par personne", avance la compagnie.Le patron de Delta a ajouté que tous les employés de la compagnie qui ont été infectés et ont dû être hospitalisés n'étaient "pas complètement vaccinés". "Bien que nous puissions être fiers de notre taux de vaccination de 75 %" parmi les employés de la compagnie aérienne, "l'agressivité du variant Delta signifie que nous devons faire vacciner bien davantage d'employés et aussi près que possible de 100 %", affirme Ed Bastian.