Etre une chaîne de restaurants virtuels (les ghost ou dark kitchens) et s'appeler Casper s'avère un joli clin d'oeil. Le groupe, créé en 2020 à Gand par trois jeunes entrepreneurs, connaît une croissance fulgurante. En 2021, son chiffre d'affaires s'est envolé...

Etre une chaîne de restaurants virtuels (les ghost ou dark kitchens) et s'appeler Casper s'avère un joli clin d'oeil. Le groupe, créé en 2020 à Gand par trois jeunes entrepreneurs, connaît une croissance fulgurante. En 2021, son chiffre d'affaires s'est envolé de 210% et 230.000 plats ont été préparés. A ce jour, Casper est présent à Gand, Anvers, Louvain, Bruxelles, Liège et Bruges dans des locaux qui n'ont rien de fantôme puisqu'ils ont pignon sur rue. En effet, la société fonctionne tant sur le mode du take-away que de la livraison à domicile via les plateformes comme Deliveroo ou Uber Eats.Lire aussi: Restaurant du futur: ruée sur les "dark kitchens"Casper propose 10 marques virtuelles haut de gamme (pâtes Gloria, Pure par Pascale Naessens, les hamburgers Barney ou Hacked 100% végétarienne) avec commande possible sur place ou en ligne. La chaîne vient de conclure un tour de table de série A conduit par Slingshot Ventures (Amsterdam) avec la participation de serial entrepreneurs comme Jan Hollez (Deliverect) ou Jürgen Ingels (Smartfin). Les 5 millions d'euros récoltés vont servir à financer l'expansion et la conquête de nouveaux marchés. Casper vise la cinquantaine de sites hors de Belgique d'ici à la mi-2024. Les Pays-Bas, la France et le Luxembourg seront les premiers servis.