La société irlandaise Kingspan, spécialisée dans les matériaux de construction, avait fait une offre "non-contraignante et non-sollicitée" portant sur deux divisions de Recticel.

Le conseil d'administration de Recticel a décidé à l'unanimité de rejeter l'offre, "estimant qu'il n'est pas dans l'intérêt de ses parties prenantes de s'engager avec Kingspan". La proposition est jugée "peu attrayante pour ses actionnaires et son personnel étant donné le manque d'échelle, l'adéquation stratégique réduite, la réduction de flexibilité financière, (...) et le manque de synergies entre les deux divisions restantes", selon le CA.

Le scénario de l'offre proposée ne maintiendrait Recticel que comme "une entité cotée dont l'activité serait fortement réduite et uniquement concentrée sur la Literie et l'Automobile, avec un chiffre d'affaires consolidé et un ebitda nettement réduits".

Le CA de Recticel affirme resté "ouvert à considérer et à engager des pourparlers avec Kingspan en vue d'une éventuelle acquisition par Kingspan de tous les titres émis par Recticel, à des conditions appropriées, conformément à ses obligations fiduciaires".

La société irlandaise Kingspan, spécialisée dans les matériaux de construction, avait fait une offre "non-contraignante et non-sollicitée" portant sur deux divisions de Recticel. Le conseil d'administration de Recticel a décidé à l'unanimité de rejeter l'offre, "estimant qu'il n'est pas dans l'intérêt de ses parties prenantes de s'engager avec Kingspan". La proposition est jugée "peu attrayante pour ses actionnaires et son personnel étant donné le manque d'échelle, l'adéquation stratégique réduite, la réduction de flexibilité financière, (...) et le manque de synergies entre les deux divisions restantes", selon le CA. Le scénario de l'offre proposée ne maintiendrait Recticel que comme "une entité cotée dont l'activité serait fortement réduite et uniquement concentrée sur la Literie et l'Automobile, avec un chiffre d'affaires consolidé et un ebitda nettement réduits". Le CA de Recticel affirme resté "ouvert à considérer et à engager des pourparlers avec Kingspan en vue d'une éventuelle acquisition par Kingspan de tous les titres émis par Recticel, à des conditions appropriées, conformément à ses obligations fiduciaires".