Dans un bref communiqué, Kingspan indique avoir fait une offre au conseil d'administration de Recticel pour l'acquisition de l'entièreté de deux divisions (isolation et mousses flexibles) de l'entreprise belge et ce, pour un montant total de 700 millions d'euros.

Recticel possède encore deux autres divisions: matelas et automobile. Cette dernière, spécialisée dans les intérieurs de voitures, figure depuis un certain temps parmi les actifs dont le groupe entend se défaire.

Kingspan et Recticel avaient déjà eu l'occasion en 2006 de créer une co-entreprise réunissant leurs activités d'isolation industrielle. L'entreprise belge avait finalement cédé sa participation en 2015 à Kingspan.

Si l'offre du groupe irlandais est acceptée par le conseil d'administration de Recticel, Kingspan a déjà prévu de revendre la division dédiée aux mousses flexibles à une tierce partie avec laquelle l'Irlandais a déjà un accord.

Un deal avec Recticel ne serait pas le premier en Belgique pour Kingspan qui avait racheté en 2015 l'entreprise de Flandre occidentale Joris Ide.

La cotation de l'action Recticel a été suspendue mardi matin sur Euronext Bruxelles, dans l'attente de la publication d'un communiqué. A sa suspension, à 11h30, elle était en hausse de plus de 20% par rapport à son cours de clôture de la veille, à 9 euros. Le titre Kingspan Group PLC, était, lui, en progression de plus de 3% à la mi-journée à la Bourse de Dublin.