La Fédération des entreprises de Belgique est inquiète : malgré les mesures du gouvernement, près de 30% des entreprises éprouveraient d'importantes difficultés financières, selon elle, et parmi les entreprises qui étaient saines avant la crise, une sur cinq est aujourd'hui en situation précaire. Ce sont les ...

La Fédération des entreprises de Belgique est inquiète : malgré les mesures du gouvernement, près de 30% des entreprises éprouveraient d'importantes difficultés financières, selon elle, et parmi les entreprises qui étaient saines avant la crise, une sur cinq est aujourd'hui en situation précaire. Ce sont les entreprises les plus jeunes et les plus petites qui, en proportion, éprouvent le plus de mal.Des chiffres qui rejoignent ceux de Trends Business Information, spécialisé dans les données sur les entreprises. En fait, souligne Pascal Flisch, de Trends Business Information, 2019 avait déjà été un point d'arrêt. "Parmi les 452.000 entreprises qui ont publié des comptes annuels cette année-là, 64.000 d'entre elles avaient une solvabilité négative, explique-t-il. C'est une entreprise sur sept, alors qu'elles n'étaient qu'une sur huit deux années auparavant." Les délais de paiement aussi s'étaient déjà sensiblement allongés : ils dépassaient les 50 jours en moyenne, soit presque une semaine de plus qu'en 2017. Mais évidemment, la crise a aggravé la situation.Trends Business Information a mis au point un algorithme qui permet de mesurer cette dégradation en termes de solvabilité. "128.000 entreprises avaient clôturé leur exercice 2019 en perte opérationnelle, soit 28,3% du total, observe Pascal Flisch. Selon notre algorithme, leur nombre passerait à 274.000 en 2020. C'est plus du double et cela représente plus de 60% du tissu économique du pays."