L'économie tourne au ralenti mais elle tourne. " C'est sur cette activité qu'il faut se baser pour le rebond économique des prochains mois, estime Yvan Huque, directeur du centre de compétences Technofutur TIC à Charleroi. Une institution comme la nôtre peut accompagner ce rebond en continuant à aider les entreprises à trouver les talents nécessaires. " Au milieu des restructurations et du chômage économique massif, certaines entreprises continuent en effet à embaucher ou, à tout le moins, préparer les embauches de demain.
...

L'économie tourne au ralenti mais elle tourne. " C'est sur cette activité qu'il faut se baser pour le rebond économique des prochains mois, estime Yvan Huque, directeur du centre de compétences Technofutur TIC à Charleroi. Une institution comme la nôtre peut accompagner ce rebond en continuant à aider les entreprises à trouver les talents nécessaires. " Au milieu des restructurations et du chômage économique massif, certaines entreprises continuent en effet à embaucher ou, à tout le moins, préparer les embauches de demain. Technofutur vient d'organiser, à cette fin, ses premiers job days virtuels, sur la plateforme Teams. On y trouvait, d'un côté, les C.V. d'une cinquantaine de stagiaires, sortant de quatre à six mois de formation en data science, en marketing digital, en développement de logiciel ou autres ; et de l'autre, des vidéos de présentation d'entreprises à la recherche de différents profils numériques. En cas d'intérêt, quelques clics permettaient de lancer un entretien direct. " Les entreprises ont trouvé l'initiative géniale pour une première prise de contact avec un candidat, y compris pour évaluer le non-verbal grâce à la vidéo, poursuit Yvan Huque. C'est facile, flexible, sans déplacement. Je pense que cette expérience pilote est appelée à se reproduire en dehors des périodes de confinement. " Vingt-et-une entreprises ont manifesté un intérêt pour cette première et 13 y ont effectivement participé en direct, recevant une cinquantaine de stagiaires. " L'initiative a apporté un vrai coup de boost à nos stagiaires, ajoute Ingrid Van Vooren, conseillère pédagogique. Ils ont achevé leur formation en plein confinement et ne pouvaient dès lors guère entrevoir d'avenir professionnel. Réaliser qu'il y a de l'emploi et des entreprises prêtes à éventuellement les engager, cela les a rassurés. " En temps normal, les formations digitales de Technofutur TIC conduisent à l'emploi dans 75% des cas et même quasiment 100% dans des filières comme l'analyse de données ou le marketing digital. En ce printemps 2020, les choses semblaient évidemment un peu plus compliquées, ce qui a incité l'organisme à non seulement poursuivre ses enseignements à distance (nous sommes dans le digital, un arrêt total eut été pour le moins incongru) mais aussi à accompagner les stagiaires vers le monde du travail. " Cela aussi, nous le poursuivrons, conclut Yvan Huque. Nous pouvons peut-être mieux cibler les rencontres, en travaillant sur le matching entre les profils et les entreprises. Nous connaissons à la fois la culture des entreprises et les talents de nos stagiaires, nous pouvons faciliter la vie aux uns et aux autres en aiguillant vers les bonnes offres de recrutement. "