Le groupe informatique liégeois NRB, détenu à 68% par Ethias, a réalisé une très belle année 2020. Porté à la fois par les cinq acquisitions réalisées l'an dernier et par la croissance interne, il enregistre une augmentation de 18% de son chiffre d'affaires. Le groupe affiche une marge Ebit (résulta...

Le groupe informatique liégeois NRB, détenu à 68% par Ethias, a réalisé une très belle année 2020. Porté à la fois par les cinq acquisitions réalisées l'an dernier et par la croissance interne, il enregistre une augmentation de 18% de son chiffre d'affaires. Le groupe affiche une marge Ebit (résultats avant intérêts et avant impôts) de 10,8% (plus du double d'il y a quatre ans) et devrait rester à ce niveau ces prochaines années. "Nous devrions dépasser les 500 millions en 2021. Une partie de cette croissance reposera sur les acquisitions réalisées en 2020 mais qui avaient plutôt été effectuées à la fin de l'année. Nous aurons alors atteint avec un an d'avance les objectifs de notre plan industriel 2017-2022", se réjouit Pascal Laffineur, le CEO. Puisque la copie devrait être remplie cette année, le conseil d'administration du groupe a donné un nouveau devoir à l'entreprise, à réaliser sur cinq ans. L'objectif, cette fois, est d'atteindre 750 millions de chiffre d'affaires en 2026. "Nous prévoyons que 60% de cette croissance sera réalisée par acquisitions, et 40% en interne, ce qui reste un élément fondamental pour l'entreprise", ajoute Pascal Laffineur. Une stratégie de développement qui est basée notamment sur une croissance en Flandre et en France, ou le groupe liégeois est moins présent qu'en Wallonie et à Bruxelles.