Novadip est une société de stade clinique, qui développe des traitements pour régénérer les tissus, principalement osseux, installée à Mont-Saint-Guibert. Le soutien wallon, s'élèvant à 9,4 millions d'euros, concerne deux programmes importants de Novadip : tout d'abord, les prochaines étapes de développement du NVD-003, une thérapie cellulaire pour le traitement de la pseudarthrose congénitale du tibia (CPT) à hauteur de 5,7 millions et 3,7 millions d'euros ensuite pour développer le programme allogénique NVD-X3.

Une bonne nouvelle ne venant jamais toute seule, c'est également l'occasion pour Novadip d'annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a accordé la désignation de maladie pédiatrique rare et la désignation de médicament orphelin au NVD-003.

Grâce au soutien de la Wallonie, Novadip Biosciences pourra étendre et consolider sa famille de produits et envisager un accès rapide au marché de la pseudarthrose congénitale du tibia, cette maladie orpheline grave, qui touche principalement les enfants, avant de s'attaquer à d'autres indications plus larges. A souligner que le statut de maladie orpheline de la CPT, désormais reconnu par la FDA permettra à Novadip de bénéficier d'avantages octroyés par la Food and Drug Administration et facilitera l'accès à des indications cliniques plus larges.

"Notre programme de développement du NVD-003 reflète notre reconnaissance du besoin médical non satisfait pour tous les patients atteints de CPT, explique Denis Dufrane, CEO de Novadip Biosciences. Nous nous réjouissons de ces nouvelles désignations octroyées par la FDA alors que nous continuons à travailler pour atteindre notre objectif de fournir la première thérapie cellulaire pour la régénération du tissu osseux chez les enfants atteints de CPT. Cette maladie a toujours été parmi les plus difficiles à traiter pour les spécialistes de l'orthopédie. Même après plusieurs traitements chirurgicaux lourds visant à fusionner l'os fracturé, la restauration du tissu osseux sain est entravée et la probabilité qu'une fracture se reproduise est élevée, ce qui entraîne de graves problèmes de douleur, de mobilité et de croissance correcte du membre, la seule issue restante étant malheureusement l'amputation. Nous sommes très fiers d'obtenir le soutien de la FDA pour soigner et soulager ces patients. Ce statut obtenu de la FDA est une belle reconnaissance de notre savoir-faire au niveau mondial. Il contribuera aussi à accélérer notre développement et attirer des talents et des investisseurs. "

Le deuxième volet du soutien wallon, de 3,7 millions d'euros, ira renforcer le produit allogénique, le NVD-X3.

Officialisation ministérielle de ce soutien

À cette occasion, le Vice-Président wallon et Ministre de l'Économie, de la Recherche et de l'Innovation a visité les bureaux et les installations de production de de société de Mont-Saint-Guibert.

pg
© pg

"Toute l'équipe de Novadip Biosciences est heureuse d'accueillir Monsieur le Ministre Willy Borsus, la Direction générale de l'économie, de l'emploi et de la recherche, dans nos locaux de Mont-Saint-Guibert, souligne le CEO de Novadip. Nous sommes honorés qu'il ait choisi de visiter nos installations et reconnaissants à la Wallonie pour le financement qu'elle nous a accordé et qui soutiendra la croissance de l'emploi hautement qualifié et continuera à renforcer la réputation de la Wallonie en matière d'expertise scientifique au niveau national et international."

Une visite qui vient souligner l'importance du secteur pharmaceutique et biotech en Wallonie. "La Wallonie est une terre de talents dans les secteurs pharma et biotech, expose Willy Borsus. Ce secteur est le numéro 1 en Wallonie en termes de valeur ajoutée. Environ 170 entreprises y sont actives. Il occupe plus de 15.000 emplois directs, dont près de 4 000 dans des PME. Le nombre d'emplois dans le secteur a doublé depuis 2005 et presque triplé dans les PME. Il représente par ailleurs, en 2019, 34% des exportations wallonnes. Au-delà des chiffres, nous constatons une belle dynamique en Wallonie, avec de nouvelles entreprises, de belles 'success stories' comme Novadip, qui émergent dans ce secteur porteur, entre autres boostés par une politique des pôles efficiente. Nous voulons accompagner ce développement qui est un atout indéniable pour la santé publique ainsi qu'en termes de relance économique."

Novadip est une société de stade clinique, qui développe des traitements pour régénérer les tissus, principalement osseux, installée à Mont-Saint-Guibert. Le soutien wallon, s'élèvant à 9,4 millions d'euros, concerne deux programmes importants de Novadip : tout d'abord, les prochaines étapes de développement du NVD-003, une thérapie cellulaire pour le traitement de la pseudarthrose congénitale du tibia (CPT) à hauteur de 5,7 millions et 3,7 millions d'euros ensuite pour développer le programme allogénique NVD-X3. Une bonne nouvelle ne venant jamais toute seule, c'est également l'occasion pour Novadip d'annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a accordé la désignation de maladie pédiatrique rare et la désignation de médicament orphelin au NVD-003. Grâce au soutien de la Wallonie, Novadip Biosciences pourra étendre et consolider sa famille de produits et envisager un accès rapide au marché de la pseudarthrose congénitale du tibia, cette maladie orpheline grave, qui touche principalement les enfants, avant de s'attaquer à d'autres indications plus larges. A souligner que le statut de maladie orpheline de la CPT, désormais reconnu par la FDA permettra à Novadip de bénéficier d'avantages octroyés par la Food and Drug Administration et facilitera l'accès à des indications cliniques plus larges."Notre programme de développement du NVD-003 reflète notre reconnaissance du besoin médical non satisfait pour tous les patients atteints de CPT, explique Denis Dufrane, CEO de Novadip Biosciences. Nous nous réjouissons de ces nouvelles désignations octroyées par la FDA alors que nous continuons à travailler pour atteindre notre objectif de fournir la première thérapie cellulaire pour la régénération du tissu osseux chez les enfants atteints de CPT. Cette maladie a toujours été parmi les plus difficiles à traiter pour les spécialistes de l'orthopédie. Même après plusieurs traitements chirurgicaux lourds visant à fusionner l'os fracturé, la restauration du tissu osseux sain est entravée et la probabilité qu'une fracture se reproduise est élevée, ce qui entraîne de graves problèmes de douleur, de mobilité et de croissance correcte du membre, la seule issue restante étant malheureusement l'amputation. Nous sommes très fiers d'obtenir le soutien de la FDA pour soigner et soulager ces patients. Ce statut obtenu de la FDA est une belle reconnaissance de notre savoir-faire au niveau mondial. Il contribuera aussi à accélérer notre développement et attirer des talents et des investisseurs. "Le deuxième volet du soutien wallon, de 3,7 millions d'euros, ira renforcer le produit allogénique, le NVD-X3. Officialisation ministérielle de ce soutienÀ cette occasion, le Vice-Président wallon et Ministre de l'Économie, de la Recherche et de l'Innovation a visité les bureaux et les installations de production de de société de Mont-Saint-Guibert."Toute l'équipe de Novadip Biosciences est heureuse d'accueillir Monsieur le Ministre Willy Borsus, la Direction générale de l'économie, de l'emploi et de la recherche, dans nos locaux de Mont-Saint-Guibert, souligne le CEO de Novadip. Nous sommes honorés qu'il ait choisi de visiter nos installations et reconnaissants à la Wallonie pour le financement qu'elle nous a accordé et qui soutiendra la croissance de l'emploi hautement qualifié et continuera à renforcer la réputation de la Wallonie en matière d'expertise scientifique au niveau national et international."Une visite qui vient souligner l'importance du secteur pharmaceutique et biotech en Wallonie. "La Wallonie est une terre de talents dans les secteurs pharma et biotech, expose Willy Borsus. Ce secteur est le numéro 1 en Wallonie en termes de valeur ajoutée. Environ 170 entreprises y sont actives. Il occupe plus de 15.000 emplois directs, dont près de 4 000 dans des PME. Le nombre d'emplois dans le secteur a doublé depuis 2005 et presque triplé dans les PME. Il représente par ailleurs, en 2019, 34% des exportations wallonnes. Au-delà des chiffres, nous constatons une belle dynamique en Wallonie, avec de nouvelles entreprises, de belles 'success stories' comme Novadip, qui émergent dans ce secteur porteur, entre autres boostés par une politique des pôles efficiente. Nous voulons accompagner ce développement qui est un atout indéniable pour la santé publique ainsi qu'en termes de relance économique."