Lire également "Nouvelle année record pour la Loterie Nationale"
...

Et le numéro complémentaire est le... 1,442 milliard d'euros. C'est le chiffre d'affaires enregistré par la Loterie Nationale en 2019 (1,374 milliard en 2018). L'institution de droit public boucle ainsi sa quatrième année de croissance consécutive et sa troisième année record d'affilée. Le fruit, d'après la Loterie, de la stratégie déployée depuis quelques années. " Nous maintenons notre offre de produits basiques sans nous orienter vers des jeux plus exotiques et plus risqués, affirme son CEO, Jannie Haek. Nous nous basons sur une grande masse de joueurs et de petites mises (5,3 euros en moyenne). " Afin, justement, d'augmenter le nombre de joueurs, l'entreprise a accru la redistribution des mises. " Par le passé, un achat sur quatre était gagnant, explique le responsable. Aujourd'hui, les joueurs ont un peu plus d'une chance sur trois de gagner quelque chose avec nos produits. " C'est cela qui explique notamment la reprise des ventes du Lotto en 2018. Celles-ci n'avaient cessé de chuter depuis 2013, passant de 449 millions d'euros à 398 millions en 2017. En 2018, les ventes du " nouveau Lotto " repassaient à 430 millions d'euros, et à 440 millions l'an dernier. Au total, pour tous les jeux de la Loterie (Lotto, EuroMillions, Win For Life, Woohoo, etc.), le nombre de joueurs était de 6,4 millions en 2019, et le nombre de gagnants de 93,8 millions. Ils étaient 69 millions deux ans plus tôt. Ceux-ci se sont partagé 834,3 millions d'euros l'an dernier, soit moins qu'en 2018 où 910 millions de gains avaient été distribués. Au niveau de la distribution, les canaux physiques représentent 80% du chiffre d'affaires, contre 20% pour le digital, mais ce dernier est en bien plus forte croissance (+ 23,9% par rapport à 2018 quand le retail est en progression de 5,7%). Plus d'un million de comptes e-Lotto ont par exemple été créés à ce jour. Les librairies pèsent encore 67% du chiffre d'affaires retail (55% du chiffre d'affaires total), mais ne représentent plus " que " 33% du nombre total de points de vente (en hausse à 7.319) distribuant des produits de la Loterie. " Nous nous sommes mis sur le chemin de nos joueurs ", affirme Jannie Haek. L'entreprise a en effet élargi son réseau de distribution en misant sur la proximité (magasins, stations-services, bureaux de poste, etc.). " La question est de savoir comment les clients qui jouent traditionnellement dans le commerce se comportent en ligne, explique le CEO. Je pense que la plupart font les deux. Notre stratégie est en tout cas de réduire la frontière entre l'online et l'offline. " Les revenus engrangés par la Loterie Nationale lui permettent de réinvestir 320 millions d'euros dans la société belge. A côté de la rente de monopole de 185 millions d'euros, elle octroie plus de 135 millions de subsides à des associations caritatives, sportives, culturelles et scientifiques. En raison de la croissance " modeste mais structurelle " des résultats, son conseil d'administration propose d'augmenter de 5 millions d'euros le montant des subsides de ces prochaines années.