En décembre 2018, il était question d'un investissement d'Alibaba de 75 millions d'euros à Liège Airport afin d'y implanter son premier hub logistique européen. Le montant dépassera finalement les 100 millions d'euros, a précisé vendredi Derek Sun, le manager général du projet liégeois au sein de Cainiao.

La filiale logistique va y construire un entrepôt d'environ 30.000 m2, sur un site qui en compte 220.000, afin d'accueillir un hub logistique. Les demandes de permis ont été rentrées et l'aéroport de Liège et l'entreprise chinoise s'attendent à ce que les bâtiments soient opérationnels d'ici la fin du premier semestre 2021.

Cela débouchera sur la création de 900 emplois directs et de nombreux autres indirects. Mais Cainiao n'a pas souhaité donner d'estimation en la matière vendredi. Il serait toutefois question de plusieurs milliers d'emplois indirects, avoisinant les 3.000.

Actuellement, trois vols hebdomadaires, emportant chacun 100 tonnes de fret, sont assurés entre la Chine et Liège. La filiale logistique estime qu'un jour normal, 20 camions sont nécessaires pour transporter le fret contenu dans l'appareil. S'y ajoutent trois trains par semaine, véhiculant de 800 à 900 tonnes chacun. Il pourrait y en avoir davantage dans les mois et années à venir mais cela dépendra de l'évolution des businness et de la réaction des marchés locaux belge et chinois, a souligné le responsable de Cainiao.

En décembre 2018, il était question d'un investissement d'Alibaba de 75 millions d'euros à Liège Airport afin d'y implanter son premier hub logistique européen. Le montant dépassera finalement les 100 millions d'euros, a précisé vendredi Derek Sun, le manager général du projet liégeois au sein de Cainiao. La filiale logistique va y construire un entrepôt d'environ 30.000 m2, sur un site qui en compte 220.000, afin d'accueillir un hub logistique. Les demandes de permis ont été rentrées et l'aéroport de Liège et l'entreprise chinoise s'attendent à ce que les bâtiments soient opérationnels d'ici la fin du premier semestre 2021. Cela débouchera sur la création de 900 emplois directs et de nombreux autres indirects. Mais Cainiao n'a pas souhaité donner d'estimation en la matière vendredi. Il serait toutefois question de plusieurs milliers d'emplois indirects, avoisinant les 3.000. Actuellement, trois vols hebdomadaires, emportant chacun 100 tonnes de fret, sont assurés entre la Chine et Liège. La filiale logistique estime qu'un jour normal, 20 camions sont nécessaires pour transporter le fret contenu dans l'appareil. S'y ajoutent trois trains par semaine, véhiculant de 800 à 900 tonnes chacun. Il pourrait y en avoir davantage dans les mois et années à venir mais cela dépendra de l'évolution des businness et de la réaction des marchés locaux belge et chinois, a souligné le responsable de Cainiao.