Lire aussi: Thibaud Elzière (eFounders): "Je suis devenu résident belge avant ma première boîte"
...

On n'arrête plus Thibaud Elzière et Quentin Nickmans, les fondateurs du start-up studio à succès eFounders. Après avoir réussi, en onze ans, à créer une trentaine de start-up (dont deux licornes) qui emploient, ensemble, 2.000 personnes, voilà qu'ils multiplient, désormais les start-up studio eux-mêmes. Début 2021, ils lançaient LogicFounders, en association avec l'entrepreneur français Camille Tyan, entrepreneur français ayant créé PayPlug, racheté en 2016 par Natixis.Aujourd'hui, eFounders annonce une nouvelle verticale, baptisée 3Founders, orientée sur le Web3, cette tendance en ligne pour un internet libre et décentralisé, qui regroupe des évolutions comme la blockchain, des cryptomonnaies, etc. La galaxie eFounders avait déjà enfanté un projet dans ce domaine : Multis, une cryptobanque pour les entreprises qui a levé 7 millions de dollars auprès de Sequoia. A présent, la team d'eFounders s'y lance pleinement. "Avec 3founders, nous voulons construire les briques fondamentales, les outils et les applications afin que les entreprises et les équipes puissent pleinement, et facilement, tirer parti des nombreuses possibilités offertes par le Web3", se réjouit Thibaud Elzière qui prendra la tête du studio, le temps de trouver la bonne personne pour le diriger. Le modèle sera identique à celui d'eFounders et de LogicFounders : ses responsables identifient des concepts de start-up, puis s'associent à deux entrepreneurs, à savoir un responsable business et un développeur. Le principe est de construire une première version du produit, de constituer une équipe de 10 à 15 personnes et de vérifier l'adéquation du produit avec le marché. Le projet est alors présenté à des investisseurs afin d'atteindre une indépendance financière et opérationnelle totale. Le studio, quant à lui, finit par détenir des participations dans des sociétés en forte croissance et lourdement valorisées. Ce lancement ne signifie pas pour autant que les responsables d'eFounders sont en panne d'idées dans le saas B2B, leur thème de départ. Par ce nouveau lancement de studio, ils veulent surtout se donner les moyens de développer plus de boîtes, chaque année. En mettant en place des équipes spécifiques par thématique (ils cherchent des profils, à savoir des product designers, des responsables marketing, ainsi qu'un(e) Head of Studio), cela devrait permettre à chaque studio de déployer 4 ou 5 projets l'an en vitesse de croisière. Ce qui est plus ou moins le rythme de création de start-up chez eFounders."Nous nous sommes toujours demandé si le succès d'eFounders était dû au modèle du startup studio ou à notre connaissance du SaaS B2B, détaille Quentin Nickmans. Le succès de Numeral, la première startup issue de LogicFounders, prouve que nous avons bâti un modèle qui augmente considérablement la probabilité de succès des startups. C'est pourquoi nous lançons ce modèle dans le web3 aujourd'hui et nous prévoyons de le répliquer dans d'autres verticales très bientôt." Les boss d'eFounders n'en disent pas plus même si les thèmes e-health et climat semblent à l'étude...