Le gouverneur de la Banque nationale, Pierre Wunsch, a présenté ce mercredi au gouvernement réuni en comité restreintle rapport intermédiaire du groupe d'experts qu'il préside. Depuis la fin avril, ces experts qui ont été proposés par les différentes composantes de la majorité explorent une série de pistes en vue de renforcer la compétitivité des entreprises et le pouvoir d'achat des Belges.

Aucun effet sur les indépendants

Selon le SNI, la nouvelle extension du tarif social, prévue dans ce rapport, n'aura aucun effet sur les indépendants dont les factures continuent à exploser: "Un tiers d'entre eux voient déjà des augmentations de minimum 100%. Comment peut-on donc les négliger de manière aussi flagrante ?", s'interroge le syndicat qui demande au gouvernement d'analyser la faisabilité de l'introduction d'un tarif spécial pour les indépendants et les PME.

Indexation des salaires

Autre point de discorde: l'indexation que veulent maintenir les experts. "Avec une inflation qui tutoie les 10%, ça va rapidement devenir intenable pour des centaines de petits employeurs", indique l'organisation de défense des indépendants, ajoutant qu'il est indispensable de "réduire les charges salariales pour rester dans les clous".

Le SNI exhorte enfin le gouvernement à ne plus traîner et prendre des décisions soutenant aussi les petites entreprises "d'abord et avant tout en matière d'énergie". La version finale du rapport des experts est attendue d'ici la fin du mois de juin.

Le gouverneur de la Banque nationale, Pierre Wunsch, a présenté ce mercredi au gouvernement réuni en comité restreintle rapport intermédiaire du groupe d'experts qu'il préside. Depuis la fin avril, ces experts qui ont été proposés par les différentes composantes de la majorité explorent une série de pistes en vue de renforcer la compétitivité des entreprises et le pouvoir d'achat des Belges.Aucun effet sur les indépendantsSelon le SNI, la nouvelle extension du tarif social, prévue dans ce rapport, n'aura aucun effet sur les indépendants dont les factures continuent à exploser: "Un tiers d'entre eux voient déjà des augmentations de minimum 100%. Comment peut-on donc les négliger de manière aussi flagrante ?", s'interroge le syndicat qui demande au gouvernement d'analyser la faisabilité de l'introduction d'un tarif spécial pour les indépendants et les PME.Indexation des salairesAutre point de discorde: l'indexation que veulent maintenir les experts. "Avec une inflation qui tutoie les 10%, ça va rapidement devenir intenable pour des centaines de petits employeurs", indique l'organisation de défense des indépendants, ajoutant qu'il est indispensable de "réduire les charges salariales pour rester dans les clous". Le SNI exhorte enfin le gouvernement à ne plus traîner et prendre des décisions soutenant aussi les petites entreprises "d'abord et avant tout en matière d'énergie". La version finale du rapport des experts est attendue d'ici la fin du mois de juin.