Fin 2020, Bertelsmann avait frappé un grand coup: via Penguin Random House, sa maison d'édition américaine, il était parvenu à racheter Simon & Schuster, l'éditeur de Stephen King et de Dan Brown, entre autres. Le groupe allemand avait mis 2,18 milliards de dollars sur la table, accroissant de la sorte sa part de marché américaine de 21 à 27%. Las! l'Etat américain ne l'entend pas de cette oreille.

Joe Biden veut éviter les consolidations trop importantes dans des secteurs comme les médias, la finance et la technologie. Son ministre de la Justice, Merrick Garland, vient donc d'entamer une procédure civile au nom des lois antitrusts américaines. Une démarche qui se termine rarement bien pour l'acheteur, quand elle ne le dissuade pas de renoncer avant même l'ouverture des débats.

Fin 2020, Bertelsmann avait frappé un grand coup: via Penguin Random House, sa maison d'édition américaine, il était parvenu à racheter Simon & Schuster, l'éditeur de Stephen King et de Dan Brown, entre autres. Le groupe allemand avait mis 2,18 milliards de dollars sur la table, accroissant de la sorte sa part de marché américaine de 21 à 27%. Las! l'Etat américain ne l'entend pas de cette oreille. Joe Biden veut éviter les consolidations trop importantes dans des secteurs comme les médias, la finance et la technologie. Son ministre de la Justice, Merrick Garland, vient donc d'entamer une procédure civile au nom des lois antitrusts américaines. Une démarche qui se termine rarement bien pour l'acheteur, quand elle ne le dissuade pas de renoncer avant même l'ouverture des débats.