On se souvient que pour échapper à l'OPA de l'entreprise autrichienne Greiner, Recticel, décidée à devenir un pure player de l'isolation, avait vendu sa division li...

On se souvient que pour échapper à l'OPA de l'entreprise autrichienne Greiner, Recticel, décidée à devenir un pure player de l'isolation, avait vendu sa division literie à la portugaise Aquinos et sa division mousses techniques à l'américaine Carpenter. Cette dernière opération, à hauteur de 656 millions d'euros, est pour l'instant dans les limbes.Elle est en effet recalée, en l'état, par la CMA, l'autorité de la concurrence britannique. Ce n'est pas une surprise puisque la CMA avait déjà fait part de certaines objections au début juillet. Dans sa décision, elle indique ne pas pouvoir accepter tels quels les engagements du groupe américain et entend se lancer dans une étude approfondie avant d'envisager la suite.