Thalys a perdu 330 millions d'euros de chiffre d'affaires l'an dernier. Il espère atteindre au moins 50% de son activité en 2021. Ce qui est mal parti puisque l'offre dépasse à peine les 10% actuellement.
...

Thalys a perdu 330 millions d'euros de chiffre d'affaires l'an dernier. Il espère atteindre au moins 50% de son activité en 2021. Ce qui est mal parti puisque l'offre dépasse à peine les 10% actuellement. Quant à Eurostar, il n'a réalisé que 5% de son chiffre d'affaires habituel depuis le 1er avril dernier. Menacée de cessation de paiement au printemps, la compagnie ferroviaire, détenue par la SNCB, la SNCF et un consortium québécois, s'est tournée vers les Etats. La Belgique va libérer une enveloppe de 4 millions d'euros qui bénéficiera à tous les acteurs de la grande vitesse et aux trains de nuit. Il s'agit de leur offrir la gratuité des frais de réseau jusqu'au 30 juin. L'Etat français a, lui, accepté de participer à un plan de sauvetage en fin de semaine dernière. Il négocie avec le Royaume-Uni la clé de répartition des aides nécessaires. Un processus rendu compliqué par le fait que l'Etat britannique n'est plus actionnaire.