Si aucun taux négatif n'est imposé aux particuliers et que la situation pour ces derniers ne change donc pas, Belfius cessera par contre d'appliquer des taux négatifs pour ses clients professionnels, et ce à partir du 1er septembre. La décision fait suite à la normalisation de...

Si aucun taux négatif n'est imposé aux particuliers et que la situation pour ces derniers ne change donc pas, Belfius cessera par contre d'appliquer des taux négatifs pour ses clients professionnels, et ce à partir du 1er septembre. La décision fait suite à la normalisation de la politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) et l'annonce par cette dernière de relever ses taux de 0,25% lors de sa prochaine réunion en juillet, avant sans doute une autre hausse de 0,5% en septembre. Une décision qui devrait débarrasser les banques de la zone euro de la pénalité de -0,5% ponctionnée par l'institution basée à Francfort sur leurs liquidités excédentaires. C'est une bonne nouvelle pour le secteur bancaire européen dans son ensemble puisque KBC (et CBC) a également annoncé la fin au 1er septembre des taux d'intérêt négatifs imposés à certaines catégories de clients (personnes morales et entreprises). De son côté, ING Belgique avait également annoncé une mesure similaire début juin. A partir du 1er septembre également, la banque a fait savoir qu'elle ne fixerait plus de montants maximum sur les comptes d'épargne réglementés (mécanisme dit de bouncing) et cesserait d'appliquer un taux d'intérêt négatif sur les dépôts de plus de 250.000 euros. La mesure s'appliquera également pour les clients professionnels.