Voilà quasi un demi-siècle que L'Oréal était géré, quasi à parts égales, par la famille Bettencourt Meyers et Nestlé, Liliane Bettencourt ayant cédé 25% du capital au groupe suisse en échange d'une participation de 4%. Mais cette pér...

Voilà quasi un demi-siècle que L'Oréal était géré, quasi à parts égales, par la famille Bettencourt Meyers et Nestlé, Liliane Bettencourt ayant cédé 25% du capital au groupe suisse en échange d'une participation de 4%. Mais cette période de cogestion est arrivée à son terme. C'est la fin d'une longue incertitude quant à une possible prise de contrôle du leader mondial des cosmétiques par les Suisses. Depuis le décès de Liliane Bettencourt en 2018, Nestlé disposait en effet du droit de monter dans le capital de L'Oréal. Ce ne sera pas le cas: le groupe helvète vient au contraire de marquer son accord pour céder 4% aux Bettencourt Meyers. Une opération à 8,9 milliards d'euros! Ces actions seront annulées par la famille, ce qui la dispense de lancer une OPA obligatoire. Néanmoins, mécaniquement, la voilà seule au contrôle de l'entreprise avec 34,7%, Nestlé ne détenant plus que 20,1%. Clairement, pour les Suisses, L'Oréal n'est plus qu'un investissement financier. Ils peuvent toujours vendre leur participation à un tiers, valorisée à 46 milliards d'euros...