Le personnel et les syndicats ont fait grève durant 24 heures pour réclamer plus de respect de la part du management pour la charge de travail, le bien-être du personnel et le respect des conventions collectives de travail.

Lundi, la moitié des 116 vols prévus ont été supprimés impactant 3.500 travailleurs.

Il y a encore quelques annulations mardi mais elles sont dues au fait que des avions n'avaient pas pu partir. Il ne s'agit pas de nouveaux vols annulés, souligne la porte-parole de Brussels Airlines, Kim Daenen. Il y a quelques retards çà et là en raison du dégivrage des appareils.

Le personnel et les syndicats ont fait grève durant 24 heures pour réclamer plus de respect de la part du management pour la charge de travail, le bien-être du personnel et le respect des conventions collectives de travail. Lundi, la moitié des 116 vols prévus ont été supprimés impactant 3.500 travailleurs.Il y a encore quelques annulations mardi mais elles sont dues au fait que des avions n'avaient pas pu partir. Il ne s'agit pas de nouveaux vols annulés, souligne la porte-parole de Brussels Airlines, Kim Daenen. Il y a quelques retards çà et là en raison du dégivrage des appareils.