Affichant une carrière internationale de plus de 20 ans dans des fonctions financières et opérationnelles au sein d'Axa, Etienne Bouas-Laurent(56 ans) officie depuis l'été dernier en tant que CEO de la filiale du groupe français en Belgique. "Une nomination qui ne se refuse pas, confie-t-il. D'abord parce que la Belgique est un pays core au sein de l'...

Affichant une carrière internationale de plus de 20 ans dans des fonctions financières et opérationnelles au sein d'Axa, Etienne Bouas-Laurent(56 ans) officie depuis l'été dernier en tant que CEO de la filiale du groupe français en Belgique. "Une nomination qui ne se refuse pas, confie-t-il. D'abord parce que la Belgique est un pays core au sein de l'Europe qui est elle-même une zone coeur pour Axa. Ensuite parce qu'Axa Belgium est une entreprise à la fois visible et innovante." L'homme a pourtant pris ses fonctions en Belgique dans des circonstances pour le moins particulières, deux semaines avant les inondations en Wallonie, début juillet 2021. Un timing bousculé qui lui a toutefois valu d'être rapidement mis en relation avec l'ensemble des acteurs touchés par ces événements dramatiques: clients, courtiers, concurrents, hommes politiques, journalistes, etc. "Cela a été un accélérateur d'intégration", résume-t-il. Intégration qui voit généralement ce profil international apprendre la langue du pays où il est détaché. C'est ainsi qu'il parle couramment l'allemand et qu'il continue à améliorer son néerlandais. "La Belgique est un pays très accueillant. On se sent rapidement chez soi." Ce qui le marque dans ses relations professionnelles, outre le multilinguisme? Le "straight talk", comme il dit, c'est-à-dire le caractère direct des échanges, un vrai dialogue et le respect des horaires. Sans oublier, "le bon sens, qui triomphe généralement". Comme devrait triompher, aux yeux de cet ancien champion d'escrime, une intégration plus forte sur le plan économique de l'Europe. "Un enjeu vital pour le Vieux Continent" auquel cet Européen convaincu se dit "extrêmement attaché".