Au temps du coronavirus, les paiements en cash sont les moins sûrs. Impossible de savoir si les billets et pièces reçus ou rendus ne sont pas auparavant passés entre les mains d'une personne infectée. Les commerçants incitent ainsi à payer par carte, avec ou sans contact, et peuvent même refuser, purement et simplement, un paiement en liquide pour autant que ce...

Au temps du coronavirus, les paiements en cash sont les moins sûrs. Impossible de savoir si les billets et pièces reçus ou rendus ne sont pas auparavant passés entre les mains d'une personne infectée. Les commerçants incitent ainsi à payer par carte, avec ou sans contact, et peuvent même refuser, purement et simplement, un paiement en liquide pour autant que ce soit clairement annoncé dans le magasin. Conséquence de ces recommandations, les retraits aux distributeurs et aux guichets des banques sont en chute libre. En moyenne aux alentours des 50 % avec de faibles variations entre les banques. Logiquement, les dépôts, souvent le fait de commerçants, sont, eux aussi, en baisse. De l'ordre de 25 à 30 % suivant les enseignes. Dans le même temps, l'ensemble des acteurs bancaires constatent une hausse des montants moyens retirés : de 170 à 230 euros chez ING ou de 160 à 200 euros chez BNP Paribas Fortis. A croire que, pour minimiser les risques d'infection liées aux distributeurs ou à la présence dans un sas bancaire, le Belge prend plus de cash à la fois. Parallèlement, les paiements par carte ont, eux, baissé de 30 à 35 %. Paradoxal ? En fait, non. D'une part, vu l'incertitude économique, de nombreux Belges ont limité leurs achats à l'essentiel. D'autre part, la fermeture des restaurants, des snacks, des sandwicheries et de nombreux commerces a logiquement réduit le nombre de transactions hebdomadaires enregistrées. Enfin, mode de paiement le plus sûr en ces temps de pandémie, le paiement sans contact et sans code Pin, a, lui, le vent en poupe. Selon Worldline, le pourcentage des transactions par cartes réalisées de cette manière a doublé depuis la fin de l'année dernière. Pour rappel, le montant maximum vient de passer de 25 à 50 euros et celui des paiements successifs de 50 à 100 euros.