Il nous faut déplorer des drames humains, des souffrances familiales et des morts. La plupart d'entre nous sommes cloués à domicile. Certains travaillent dans des conditions difficiles, voire dangereuses en mettant leur vie en péril pour d'autres. Une majorité d'entreprises et de commerces se trouvent empêchées quand elles ne sont pas purement et simplement à l'arrêt. La crise économique qui vient s'annonce difficile notamment pour les plus fragiles.
...

Il nous faut déplorer des drames humains, des souffrances familiales et des morts. La plupart d'entre nous sommes cloués à domicile. Certains travaillent dans des conditions difficiles, voire dangereuses en mettant leur vie en péril pour d'autres. Une majorité d'entreprises et de commerces se trouvent empêchées quand elles ne sont pas purement et simplement à l'arrêt. La crise économique qui vient s'annonce difficile notamment pour les plus fragiles. Mais si l'on veut absolument voirle côté lumineux des choses comme le préconisent les Monthy Python, sachons être positifs : le Covid-19 ne fait pas que des malheureux. Pour destructeur qu'il soit, il a non seulement épargné certaines entreprises, mais il a même nettement amélioré la santé financière de quelques-unes d'entre elles. Et tout particulièrement une catégorie que l'on surnomme les stay at home values - les valeurs du confinement. Une banque d'investissement américaine a même créé le Stay At Home Index recensant une trentaine d'entreprises (dont Activison Blizzard, Netflix, Facebook, Amazon, Peloton, Zoom, etc.) : les entreprises de la quarantaine. Pour ces entreprises, le confinement,c'est mieux que le business as usual : le virus leur a offert un effet d'aubaine, un écosystème idéal comme en apesanteur. Pendant que tout le monde est à l'arrêt ou presque et notamment les concurrents, elles tournent à plein régime. Et la Bourse les plébiscite. Alors que les cinémas sont fermés, la valorisation de Netflix, par exemple, s'envole vers des records historiques. Juste retour des choses finalement. Leur coeur de métier et leur raison d'être n'ont-ils pas toujours été de s'occuper de notre assignation à résidence ? N'ont-elles pas chacune à leur façon, et depuis toujours, promu -sans attendre les mesures de quarantaine- notre confinement comme un " art de vivre ", celui qui fait de notre canapé le centre du monde et de notre " flemme de sortir " une valeur cardinale ? Le vélo d'appartement, la possibilité de faire des vidéoconférences à plusieurs sont autant d'incitations à rester toujours plus sagement chez nous. Le Covid-19 les a, en quelque sorte, récompensées pour leur extrême engagement dans cette période. La palme de sa gratitude revenant -à tout seigneur tout honneur- à Amazon. Alors que tous ses concurrents étaient contraints à l'arrêt, l'entreprise a courageusement assuré sa mission sans dévier d'un iota : nous permettre de rester tranquillement dans notre canapé. Amazon a permis ainsi à tous ses clients de continuer de consommer en toute sécurité, tranquilles chez eux. En jouissant pleinement du " risque par procuration " : sagement confinés alors que d'autres prenaient tous les risques pour emballer et livrer des produits aussi essentiels que des masques de Baby Yoda, des tapis de yoga, des Oreo ou des bouteilles d'Aperol (car oui, Amazon livre quand même de l'alimentaire). De même, d'autres entreprises ont fermé de leur propre gré, respectant frileusement les mesures de sécurité pour la santé de leurs salariés. Alors qu'Amazon, toujours fidèle à sa mission, a courageusement permis à son personnel de venir travailler pendant la crise sans s'embarrasser d'inutiles mesures de sécurité pour ses salariés. De même encore qu'Amazon n'a jamais dévié comme certaines entreprises automobiles ou du luxe, par exemple, qui se sont dévoyées à fabriquer des produits comme du gel hydroalcoolique, des masques ou des respirateurs pour le bien commun. Elle a préféré rester loyale et ne servir que ses clients et rien que ses clients. Bref, le Covid-19 a su remercier le chevalier Bezos pour toutes ses actions vertueuses et valeureuses en lui assurant ventes et valorisation record. Après la crise, nous pourrons toujours continuer nous aussi à récompenser ses louables actions. En continuant simplement de cliquer depuis notre canapé. Ainsi, en éliminant toutes les formes de concurrences -libraires, commerces de proximité, intermédiaires- , nous pourrons grâce à Amazon vivre dans un éternel confinement. Une magnifique perspective pour le monde d'après, non ?