En vitesse de croisière, les nouvelles machines de Deltrian Protective Equipment produiront 160 masques chirurgicaux à la minute. Basée à Fleurus, cette société vient d'être créée conjointement par la Région wallonne et l'entreprise Deltrian International pour répondre au besoin urgent de matériel médical sur notre territoire. Les deux partenaires possèdent respectivement 49% et 51% du capital de la nouvelle structure qui devrait donc fabriquer 2,5 millions de masques dès le premier mois d'activité.
...

En vitesse de croisière, les nouvelles machines de Deltrian Protective Equipment produiront 160 masques chirurgicaux à la minute. Basée à Fleurus, cette société vient d'être créée conjointement par la Région wallonne et l'entreprise Deltrian International pour répondre au besoin urgent de matériel médical sur notre territoire. Les deux partenaires possèdent respectivement 49% et 51% du capital de la nouvelle structure qui devrait donc fabriquer 2,5 millions de masques dès le premier mois d'activité. N'en déplaise aux experts de comptoir, la livraison de ces accessoires indispensables dans la lutte contre le coronavirus ne sera pas effectuée demain. Mettre en route une telle chaîne de production industrielle exige en effet des machines adaptées et du temps pour les installer. Actuellement en Allemagne pour finaliser l'achat de ce matériel, le CEO de Deltrian International se dit toutefois optimiste et déterminé. " Je voudrais saluer mon équipe qui travaille avec acharnement pour mener à bien ce projet, témoigne Jürgen Alexius. A l'instar du personnel médical dans les hôpitaux, ce sont aussi des guerriers qui font preuve de bravoure pour être prêts le plus rapidement possible dans ce défi de taille. Concrètement, nous pourrons livrer notre première commande le 6 juin au gouvernement wallon. " Fondée en 1967 par les parents de l'actuel CEO, la société Deltrian International est spécialisée dans la production de filtres à air, notamment pour l'industrie aéronautique et les constructeurs automobiles. L'entreprise familiale compte une dizaine de filiales à travers l'Europe et plus de 250 employés dont 60 travailleurs en Belgique. Retenue par la " task force d'urgence sociale " du gouvernement wallon parmi quatre fabricants potentiels, Deltrian International a finalement été choisie pour établir cette ligne de production de masques chirurgicaux sur notre territoire. L'investissement se chiffre à 1,4 million d'euros déboursés par les deux partenaires et va permettre la création de 10 nouveaux emplois. " Nous pouvons apporter une réelle valeur ajoutée dans la production de ces masques, se réjouit le CEO Jürgen Alexius. C'est une opportunité économique, bien sûr. Mais pour notre entreprise, c'est surtout un devoir car je suis personnellement interloqué par la situation de crise dans laquelle on se trouve actuellement. La pénurie de matériel médical marque l'esprit des gens et je pense qu'un changement de mentalité est en train de s'opérer. Aujourd'hui, nous devons vraiment créer de l'emploi pour fabriquer chez nous les produits de première nécessité. " Pour le patron de Deltrian International, il ne fait aucun doute que le coronavirus a enclenché un processus de démondialisation qui va bientôt permettre de lancer de nouveaux projets industriels en Belgique. " A ce propos, il y a une énergie positive qui est même contagieuse et je voudrais d'ailleurs souligner l'immense travail réalisé par la task force du gouvernement wallon, conclut Jürgen Alexius. On a parfois des préjugés sur les invests comme la SRIW, la Sogepa et la Sowalfin, mais je peux vous assurer que ce sont des bosseurs qui font un travail remarquable. "