Présidé par Gilles Samyn, ancien lieutenant d'Albert Frère, ce groupe de travail devrait remettre ses propositions en mars-avril. Il comprend Jean-Jacques Cloquet, administrateur et ancien CEO de l'aéroport, Géraldine Desille, cheffe de cabinet adjointe du ministre de tutelle, Bernard Gustin, ex-CEO de Brussels Airlines...

Présidé par Gilles Samyn, ancien lieutenant d'Albert Frère, ce groupe de travail devrait remettre ses propositions en mars-avril. Il comprend Jean-Jacques Cloquet, administrateur et ancien CEO de l'aéroport, Géraldine Desille, cheffe de cabinet adjointe du ministre de tutelle, Bernard Gustin, ex-CEO de Brussels Airlines, Amaury Caprasse, chef de cabinet du secrétaire d'Etat pour la Relance Thomas Dermine et Stéphane Burton, CEO de Sabena Aerospace. Gilles Samyn a dirigé la CNP, un holding clé du groupe d'Albert Frère. Il connaît l'aéroport pour avoir suivi les affaires d'International Duty Free, une ex-société de la CNP revendue en 2019 à Lagardère et qui gère la concession des commerces de l'aéroport.La crise sanitaire a affaibli BSCA, on évoque une perte de 30 millions d'euros pour 2020. L'aéroport était déjà en léger déficit en 2018 et 2019, malgré une fréquentation en hausse (8,22 millions de passagers en 2019). La société souffre d'un souci d'actionnariat. La Région wallonne est l'actionnaire majoritaire, mais 27,65% sont détenus par la société italienne Save, qui se montre plutôt passive. Le groupe de travail fera des propositions pour un redéveloppement rentable, lequel passera peut-être par un rapprochement avec Liege Airport. Gilles Samyn, qui deviendra rapidement administrateur de BSCA et sans doute son président, devra aussi régler la question de l'actionnaire privé Save. A savoir, négocier son soutien au plan de relance... ou son départ à l'amiable.