David Clarinval, le ministre des indépendants, a annoncé par voie de communiqué des aides pour les indépendants touchés par les intempéries exceptionnelles qui s'abattent pour le moment en Belgique. Ils pourront bénéficier du droit passerelle "interruption forcée" et d'une dispense des cotisations sociales pour le 3e trimestre de 2021.

"À peine sortis d'une crise sanitaire sans précédent, nos indépendants sont maintenant confrontés à de nouvelles difficultés. Certains d'entre eux sont à nouveau contraints de cesser leurs activités ! D''énormes dégâts matériels sont à déplorer. Il est essentiel pour moi de leur apporter un soutien rapide et facilement accessible", avance le ministre.

Premièrement, les travailleurs indépendants touchés qui ne bénéficient pas déjà du double droit passerelle de crise ou du droit passerelle baisse du chiffre d'affaire en raison du COVID pourront faire appel au droit passerelle "interruption forcée" (catastrophe naturelle). Le montant de la prestation est proportionnel à la durée de l'interruption par période de 7 jours consécutifs (application du troisième pilier du droit passerelle classique). Ce montant s'élève pour une première période de 7 jours à 322,92 (sans personne à charge) et 403,53 (avec personne à charge) jusqu'à 1.291,69 et 1.614,10 euros bruts au-delà de 28 jours.

En outre, ils pourront également bénéficier d'une dispense des cotisations sociales pour le 3e trimestre de 2021. Une procédure de demande simplifiée est mise en place par les caisses d'assurances sociales pour faciliter l'accès à cette dernière et sera disponible sur leur site web respectif, peut-on encore lire dans le communiqué envoyé par le ministre.

Dans le centre de Verviers ce jeudi 15 juillet 2021., BELGA
Dans le centre de Verviers ce jeudi 15 juillet 2021. © BELGA

Des aides pour les indépendants touchés par les intempéries, plaide l'UCM

L'Union des classes moyennes (UCM) demande aussi de son côté aux différentes autorités du pays de donner rapidement et facilement accès aux aides pour les indépendants wallons touchés par les intempéries. Les inondations ont causé de nombreux dégâts, notamment dans les commerces.

"Les dégâts matériels, la perte de matières premières et de locaux vont sans doute maintenir ces entreprises à l'arrêt pendant plusieurs jours", déplore l'UCM. Une fermeture alors que les entreprises wallonnes se remettent tout juste des multiples confinements imposés pour endiguer la pandémie de coronavirus. Pour soutenir au mieux ces indépendants, l'UCM a demandé à "tous les niveaux de pouvoir public" de leur donner rapidement et simplement accès à deux aides principales : la dispense de cotisations pour le troisième trimestre et le droit passerelle pour force majeure, par période de sept jours.

L'organisation de défense des indépendants demande aussi au gouvernement fédéral de permettre aux employeurs et aux salariés de bénéficier rapidement du chômage temporaire pour force majeure. L'UCM rappelle en outre que les chefs et cheffes d'entreprise disposent d'un numéro de téléphone gratuit d'écoute (0800/30.025) et peuvent bénéficier de huit séances gratuites de soins psychologiques.

David Clarinval, le ministre des indépendants, a annoncé par voie de communiqué des aides pour les indépendants touchés par les intempéries exceptionnelles qui s'abattent pour le moment en Belgique. Ils pourront bénéficier du droit passerelle "interruption forcée" et d'une dispense des cotisations sociales pour le 3e trimestre de 2021."À peine sortis d'une crise sanitaire sans précédent, nos indépendants sont maintenant confrontés à de nouvelles difficultés. Certains d'entre eux sont à nouveau contraints de cesser leurs activités ! D''énormes dégâts matériels sont à déplorer. Il est essentiel pour moi de leur apporter un soutien rapide et facilement accessible", avance le ministre.Premièrement, les travailleurs indépendants touchés qui ne bénéficient pas déjà du double droit passerelle de crise ou du droit passerelle baisse du chiffre d'affaire en raison du COVID pourront faire appel au droit passerelle "interruption forcée" (catastrophe naturelle). Le montant de la prestation est proportionnel à la durée de l'interruption par période de 7 jours consécutifs (application du troisième pilier du droit passerelle classique). Ce montant s'élève pour une première période de 7 jours à 322,92 (sans personne à charge) et 403,53 (avec personne à charge) jusqu'à 1.291,69 et 1.614,10 euros bruts au-delà de 28 jours.En outre, ils pourront également bénéficier d'une dispense des cotisations sociales pour le 3e trimestre de 2021. Une procédure de demande simplifiée est mise en place par les caisses d'assurances sociales pour faciliter l'accès à cette dernière et sera disponible sur leur site web respectif, peut-on encore lire dans le communiqué envoyé par le ministre. L'Union des classes moyennes (UCM) demande aussi de son côté aux différentes autorités du pays de donner rapidement et facilement accès aux aides pour les indépendants wallons touchés par les intempéries. Les inondations ont causé de nombreux dégâts, notamment dans les commerces. "Les dégâts matériels, la perte de matières premières et de locaux vont sans doute maintenir ces entreprises à l'arrêt pendant plusieurs jours", déplore l'UCM. Une fermeture alors que les entreprises wallonnes se remettent tout juste des multiples confinements imposés pour endiguer la pandémie de coronavirus. Pour soutenir au mieux ces indépendants, l'UCM a demandé à "tous les niveaux de pouvoir public" de leur donner rapidement et simplement accès à deux aides principales : la dispense de cotisations pour le troisième trimestre et le droit passerelle pour force majeure, par période de sept jours. L'organisation de défense des indépendants demande aussi au gouvernement fédéral de permettre aux employeurs et aux salariés de bénéficier rapidement du chômage temporaire pour force majeure. L'UCM rappelle en outre que les chefs et cheffes d'entreprise disposent d'un numéro de téléphone gratuit d'écoute (0800/30.025) et peuvent bénéficier de huit séances gratuites de soins psychologiques.