Le matériel de sport est onéreux et passe parfois de nombreux mois dans le garage avant d'être ressorti à l'arrivée des beaux jours. Sans parler de ces paires de skis que l'on sort du grenier une semaine par an.
...

Le matériel de sport est onéreux et passe parfois de nombreux mois dans le garage avant d'être ressorti à l'arrivée des beaux jours. Sans parler de ces paires de skis que l'on sort du grenier une semaine par an. Partant de ce constat, la chaine française Décathlon va se lancer dans l'économie circulaire pour proposer un service de location de matériel de haute qualité à ses clients. "Si on rentre dans une dynamique d'utilisation de nos produits plutôt que de les acheter pour en devenir propriétaire, on entre dans une dynamique qui est super vertueuse pour toutes les parties prenantes, affirme Luc Teerlinck, en charge de l'innovation, et à l'origine du projet "We Play Circular". Plus les produits seront durables, c'est-à-dire avec des garanties longues et éco-conçus, plus on pourra les louer sur des termes de plus en plus longs. Donc la rentabilité économique va augmenter par rapport à une vente. Et cette rentabilité on va la partager avec les clients en réduisant le prix des locations et/ou la qualité des services. Et avec la chaîne en amont pour les encourager à produire de plus en plus durable. C'est vraiment une formule magique : plus on produit de la qualité, plus les prix diminuent", explique-t-il sur le site de la RTBF. Décathlon, chaine de magasins essentiellement connue pour proposer des articles à petit prix, fera donc un virage à 180 degrés en proposant, à la location, des articles de très haute qualité dont la fabrication aura coûté beaucoup plus cher, mais qui pourront être utilisés de manière plus intensive sur le long terme.Les prix de location seront amenés à évoluer avec le temps. Ainsi, le matériel coûtera plus cher à la location lorsqu'il sera neuf, mais une fois que son coût sera amorti, il ne coûtera pratiquement rien au consommateur. Ainsi une tente d'une valeur d'achat de 300 euros, sera louée 50 euros le premier mois, puis 21 euros les mois suivants. Une fois amortie par Décathlon, louer la même tente ne coûtera plus que 10 euros le premier mois et 4.29 euros les mois suivants. Cinq cents volontaires sont déjà en train de tester le concept en avant-première, moyennant un abonnement de 5 euros par mois pour avoir accès à la plateforme de location. Ce service ne sera pas disponible au grand public avant plusieurs mois, le temps de régler les derniers détails, car la chaine doit également mettre en place une filière de reconditionnement du matériel. Pratiquement tous les équipements de sports seront donc disponibles à la location. Seules exceptions : les vêtements, les consommables (comme les balles de tennis ou de tennis de table), les chaussures orthopédiques ou le matériel de sécurité comme les casques de vélo.