Le groupe de supermarchés Colruyt a chuté de plus de 7% à la Bourse de Bruxelles jeudi. Ce coup dur intervient après l'avertissement sur les bénéfices du président Jef Colruyt.

Mercredi soir, lors d'un discours prononcé à l'issue de l'assemblée générale du groupe, il a annoncé s'attendre à ce que le bénéfice de l'exercice en cours soit "considérablement inférieur" à celui de l'exercice précédent. Le plus grand groupe de supermarchés du pays pointe l'environnement concurrentiel du marché, tant au niveau des prix que des promotions. L'an dernier, les revenus du groupe Colruyt ont augmenté de 3,7% pour atteindre plus de 9,9 milliards d'euros. Le bénéfice d'exploitation s'est élevé à 523 millions d'euros, soit 5,3% du chiffre d'affaires. La chaîne de supermarchés a terminé l'année avec un bénéfice net de 416 millions d'euros.

La pandémie a eu un impact sans précédent sur le groupe selon Jef Colruyt

La chaîne de supermarchés Colruyt s'attend à ce que le bénéfice de l'exercice en cours soit "considérablement inférieur" à celui de l'exercice précédent. C'est ce qu'a déclaré le CEO Jef Colruyt mercredi soir à l'issue de l'assemblée générale du groupe.

"À la fin de l'exercice 2019-20 et tout au long de l'exercice 2020-21, la pandémie mondiale a eu un impact sans précédent sur notre groupe, qui a pu être ressentie dans la vente, la production, la logistique et l'administration", a souligné Jef Colruyt. Colruyt s'attend à ce que le résultat d'exploitation consolidé, et par conséquent le résultat net consolidé, de l'exercice 2021-22 soit "sensiblement inférieur" à celui de l'année dernière. "Cette évolution sera plus prononcée au premier semestre, le premier semestre de l'année dernière ayant notamment été influencé par la crise du Covid-19", indique le patron de la chaîne de supermarchés. Les revenus du groupe Colruyt ont augmenté de 3,7 % pour atteindre plus de 9,9 milliards d'euros.

Le bénéfice d'exploitation s'est élevé à 523 millions d'euros, soit 5,3 % du chiffre d'affaires. La chaîne de supermarchés a terminé l'année avec un bénéfice net de 416 millions d'euros. Les ventes au détail ont représenté 84 % des revenus du groupe cette année. Les ventes au détail ont augmenté de 5,2 % pour dépasser 8,3 milliards d'euros. Les ventes dans les magasins d'alimentation ont augmenté principalement en raison de l'expansion et de l'augmentation des volumes hors ligne et en ligne pendant la crise du Covid-19. Et Colruyt, également à la suite de la crise de Corona, a connu une forte augmentation des ventes en ligne dans le domaine alimentaire et non alimentaire.

Les ventes au détail représentent 84 % des revenus

Les ventes au détail ont représenté 84 % des revenus du groupe cette année. Les ventes au détail ont augmenté de 5,2 % pour dépasser 8,3 milliards d'euros. Les ventes dans les magasins d'alimentation ont augmenté principalement en raison de l'expansion et de l'augmentation des volumes pendant la crise du Covid-19. Colruyt a aussi connu une forte augmentation des ventes en ligne dans le domaine alimentaire et non alimentaire. Jef Colruyt a conclu avec un message adressé au monde politique: "Les décideurs politiques doivent aller jusqu'au bout de la mise en oeuvre du Green Deal européen et investir dans une société plus durable avec des objectifs climatiques ambitieux au profit des prochaines générations ; opter pour une réforme fiscale approfondie qui vise la simplicité fiscale sans augmenter davantage la charge fiscale ; s'engager en faveur d'une organisation du travail agile pour les activités de commerce électronique. De cette manière, nous pouvons continuer à créer de la valeur ajoutée belge dans une économie internationale en mutation rapide."

Le groupe de supermarchés Colruyt a chuté de plus de 7% à la Bourse de Bruxelles jeudi. Ce coup dur intervient après l'avertissement sur les bénéfices du président Jef Colruyt. Mercredi soir, lors d'un discours prononcé à l'issue de l'assemblée générale du groupe, il a annoncé s'attendre à ce que le bénéfice de l'exercice en cours soit "considérablement inférieur" à celui de l'exercice précédent. Le plus grand groupe de supermarchés du pays pointe l'environnement concurrentiel du marché, tant au niveau des prix que des promotions. L'an dernier, les revenus du groupe Colruyt ont augmenté de 3,7% pour atteindre plus de 9,9 milliards d'euros. Le bénéfice d'exploitation s'est élevé à 523 millions d'euros, soit 5,3% du chiffre d'affaires. La chaîne de supermarchés a terminé l'année avec un bénéfice net de 416 millions d'euros. La chaîne de supermarchés Colruyt s'attend à ce que le bénéfice de l'exercice en cours soit "considérablement inférieur" à celui de l'exercice précédent. C'est ce qu'a déclaré le CEO Jef Colruyt mercredi soir à l'issue de l'assemblée générale du groupe."À la fin de l'exercice 2019-20 et tout au long de l'exercice 2020-21, la pandémie mondiale a eu un impact sans précédent sur notre groupe, qui a pu être ressentie dans la vente, la production, la logistique et l'administration", a souligné Jef Colruyt. Colruyt s'attend à ce que le résultat d'exploitation consolidé, et par conséquent le résultat net consolidé, de l'exercice 2021-22 soit "sensiblement inférieur" à celui de l'année dernière. "Cette évolution sera plus prononcée au premier semestre, le premier semestre de l'année dernière ayant notamment été influencé par la crise du Covid-19", indique le patron de la chaîne de supermarchés. Les revenus du groupe Colruyt ont augmenté de 3,7 % pour atteindre plus de 9,9 milliards d'euros. Le bénéfice d'exploitation s'est élevé à 523 millions d'euros, soit 5,3 % du chiffre d'affaires. La chaîne de supermarchés a terminé l'année avec un bénéfice net de 416 millions d'euros. Les ventes au détail ont représenté 84 % des revenus du groupe cette année. Les ventes au détail ont augmenté de 5,2 % pour dépasser 8,3 milliards d'euros. Les ventes dans les magasins d'alimentation ont augmenté principalement en raison de l'expansion et de l'augmentation des volumes hors ligne et en ligne pendant la crise du Covid-19. Et Colruyt, également à la suite de la crise de Corona, a connu une forte augmentation des ventes en ligne dans le domaine alimentaire et non alimentaire. Les ventes au détail ont représenté 84 % des revenus du groupe cette année. Les ventes au détail ont augmenté de 5,2 % pour dépasser 8,3 milliards d'euros. Les ventes dans les magasins d'alimentation ont augmenté principalement en raison de l'expansion et de l'augmentation des volumes pendant la crise du Covid-19. Colruyt a aussi connu une forte augmentation des ventes en ligne dans le domaine alimentaire et non alimentaire. Jef Colruyt a conclu avec un message adressé au monde politique: "Les décideurs politiques doivent aller jusqu'au bout de la mise en oeuvre du Green Deal européen et investir dans une société plus durable avec des objectifs climatiques ambitieux au profit des prochaines générations ; opter pour une réforme fiscale approfondie qui vise la simplicité fiscale sans augmenter davantage la charge fiscale ; s'engager en faveur d'une organisation du travail agile pour les activités de commerce électronique. De cette manière, nous pouvons continuer à créer de la valeur ajoutée belge dans une économie internationale en mutation rapide."