L'Ukraine joue un rôle de premier plan dans l'approvisionnement mondial en produits agricoles tels que le blé, le maïs et l'huile de tournesol.

La Lorraine Bakery Group, qui exporte moins de 3% de son chiffre d'affaires vers la Russie et l'Ukraine, a suspendu depuis début mars ses exportations vers la Russie, de même que la construction d'un nouveau site de production près de Moscou. "Dans le même temps, un programme de réduction des coûts a été mis en oeuvre et l'organisation russe a été réduite à une équipe de base d'environ 10 personnes", précise l'entreprise, qui continue de suivre de près l'évolution de la situation.

Le groupe basé à Ninove, et aux plus de 4.300 employés, a par ailleurs retrouvé des couleurs en 2021, après une année 2020 marquée par la pandémie. La Lorraine Bakery Group a réalisé un chiffre d'affaires de 885 millions d'euros en 2021, en augmentation de 19% par rapport à 2020 et de 5% par rapport à 2019. L'ebitda (résultat opérationnel) du groupe s'est élevé à 112 millions d'euros, en augmentation de 29% par rapport à 2020, retrouvant ainsi le niveau de 2019. Son bénéfice net se monte à 25 millions d'euros.

Après des investissements fortement réduits au cours de l'année 2020, le groupe a investi 104 millions d'euros en 2021, principalement dans des capacités de production supplémentaires. La Lorraine Bakery entend accélérer en 2022 le processus de rattrapage des investissements lancés en 2021.

Le groupe de boulangerie prévoit une forte augmentation de son chiffre d'affaires en 2022. Pour l'entreprise, "il est probable que les hausses des prix de revient des matières premières, des matériaux d'emballage, de l'énergie et des salaires, initiées au second semestre 2021", se poursuivront en 2022, l'objectif étant "de répercuter autant que possible ces hausses des prix de revient par des augmentations de prix."

L'Ukraine joue un rôle de premier plan dans l'approvisionnement mondial en produits agricoles tels que le blé, le maïs et l'huile de tournesol. La Lorraine Bakery Group, qui exporte moins de 3% de son chiffre d'affaires vers la Russie et l'Ukraine, a suspendu depuis début mars ses exportations vers la Russie, de même que la construction d'un nouveau site de production près de Moscou. "Dans le même temps, un programme de réduction des coûts a été mis en oeuvre et l'organisation russe a été réduite à une équipe de base d'environ 10 personnes", précise l'entreprise, qui continue de suivre de près l'évolution de la situation. Le groupe basé à Ninove, et aux plus de 4.300 employés, a par ailleurs retrouvé des couleurs en 2021, après une année 2020 marquée par la pandémie. La Lorraine Bakery Group a réalisé un chiffre d'affaires de 885 millions d'euros en 2021, en augmentation de 19% par rapport à 2020 et de 5% par rapport à 2019. L'ebitda (résultat opérationnel) du groupe s'est élevé à 112 millions d'euros, en augmentation de 29% par rapport à 2020, retrouvant ainsi le niveau de 2019. Son bénéfice net se monte à 25 millions d'euros. Après des investissements fortement réduits au cours de l'année 2020, le groupe a investi 104 millions d'euros en 2021, principalement dans des capacités de production supplémentaires. La Lorraine Bakery entend accélérer en 2022 le processus de rattrapage des investissements lancés en 2021. Le groupe de boulangerie prévoit une forte augmentation de son chiffre d'affaires en 2022. Pour l'entreprise, "il est probable que les hausses des prix de revient des matières premières, des matériaux d'emballage, de l'énergie et des salaires, initiées au second semestre 2021", se poursuivront en 2022, l'objectif étant "de répercuter autant que possible ces hausses des prix de revient par des augmentations de prix."