BNP Paribas, la première banque française, a annoncé vendredi avoir enregistré un bénéfice net en forte hausse au troisième trimestre, surpassant ses niveaux d'avant-crise.

De juillet à septembre, la plus grande banque française a réalisé un bénéfice net de plus de 2,5 milliards d'euros, soit une hausse de 32,2% par rapport au troisième trimestre 2020 et de 29,2% par rapport au troisième trimestre 2019, selon le communiqué de ses résultats trimestriels. "L'activité commerciale continue d'être très dynamique ce trimestre avec l'évolution de l'environnement sanitaire, et le groupe délivre des résultats solides à des niveaux très supérieurs à ceux de 2019", a souligné BNP Paribas dans un communiqué Sur les neuf premiers mois de l'année, le bénéfice net a grimpé de 31,2% pour atteindre près de 7,2 milliards d'euros.

Comparé au deuxième trimestre 2021, la banque fait toutefois état d'un bénéfice net en recul de 14%. D'avril à fin juin, BNP Paribas avait dégagé un bénéfice net d'un peu plus de 2,9 milliards d'euros, porté par des économies de coûts, une baisse des provisions pour risques et des effets exceptionnels.

Le produit net bancaire, quasi équivalent du chiffre d'affaires pour les banques, à 11,4 milliards d'euros, est en hausse de 4,7% par rapport au troisième trimestre 2020 et de 4,6% par rapport au troisième trimestre 2019. "Les résultats de BNP Paribas sont solides et confirment son potentiel de croissance au-delà du rebond avéré", s'est félicité Jean-Laurent Bonnafé, administrateur directeur général du groupe. Fort de "performances solides", BNP Paribas a également annoncé vendredi le lancement d'un programme de rachat d'actions d'un montant maximum de 900 millions d'euros.

Les actions acquises dans le cadre du programme seront annulées. La période de rachat débutera le 1er novembre et s'achèvera le 8 février 2022 au plus tard.

BNP Paribas, la première banque française, a annoncé vendredi avoir enregistré un bénéfice net en forte hausse au troisième trimestre, surpassant ses niveaux d'avant-crise. De juillet à septembre, la plus grande banque française a réalisé un bénéfice net de plus de 2,5 milliards d'euros, soit une hausse de 32,2% par rapport au troisième trimestre 2020 et de 29,2% par rapport au troisième trimestre 2019, selon le communiqué de ses résultats trimestriels. "L'activité commerciale continue d'être très dynamique ce trimestre avec l'évolution de l'environnement sanitaire, et le groupe délivre des résultats solides à des niveaux très supérieurs à ceux de 2019", a souligné BNP Paribas dans un communiqué Sur les neuf premiers mois de l'année, le bénéfice net a grimpé de 31,2% pour atteindre près de 7,2 milliards d'euros. Comparé au deuxième trimestre 2021, la banque fait toutefois état d'un bénéfice net en recul de 14%. D'avril à fin juin, BNP Paribas avait dégagé un bénéfice net d'un peu plus de 2,9 milliards d'euros, porté par des économies de coûts, une baisse des provisions pour risques et des effets exceptionnels. Le produit net bancaire, quasi équivalent du chiffre d'affaires pour les banques, à 11,4 milliards d'euros, est en hausse de 4,7% par rapport au troisième trimestre 2020 et de 4,6% par rapport au troisième trimestre 2019. "Les résultats de BNP Paribas sont solides et confirment son potentiel de croissance au-delà du rebond avéré", s'est félicité Jean-Laurent Bonnafé, administrateur directeur général du groupe. Fort de "performances solides", BNP Paribas a également annoncé vendredi le lancement d'un programme de rachat d'actions d'un montant maximum de 900 millions d'euros. Les actions acquises dans le cadre du programme seront annulées. La période de rachat débutera le 1er novembre et s'achèvera le 8 février 2022 au plus tard.