Stéphane Burton continue de consolider son groupe aéronautique: il vient d'achever la réorganisation de la structure qu'il dirige, édifiée il y a deux ans sous le nom de Blueberry, et prend la décision originale d'en changer déjà la dénomination. "Le nom Blueberry n'exprimait pas la mission", estime le CEO. Le groupe s'appellera désormais Orizio, comme horizon.
...

Stéphane Burton continue de consolider son groupe aéronautique: il vient d'achever la réorganisation de la structure qu'il dirige, édifiée il y a deux ans sous le nom de Blueberry, et prend la décision originale d'en changer déjà la dénomination. "Le nom Blueberry n'exprimait pas la mission", estime le CEO. Le groupe s'appellera désormais Orizio, comme horizon. Cet ancien avocat d'affaires avait racheté Sabena Aerospace en 2014, entreprise de maintenance d'avions. Puis il avait acquis Sabca en 2020, acteur historique dans l'aérospatial belge, spécialisé dans les aérostructures et fabricant de pièces pour Airbus ou les fusées Ariane. La crise du covid a fourni d'autres opportunités. Stéphane Burton a ainsi pu racheter Lufthansa Technik Brussels, filiale de maintenance du transporteur allemand active à Zaventem, et Lufthansa Technik Maintenance International, service de maintenance en ligne (vérification des avions aux escales et petites réparations) présent dans huit aéroports. Le groupe Orizio pèse désormais 250 millions d'euros de chiffre d'affaires, emploie 1.500 personnes et est présent dans 15 pays en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique. Ces acquisitions ont été réalisées avec l'aval d'un actionnaire public, le fonds fédéral souverain SFPI, qui détient 49,99% du groupe, et soutient le projet de construire un acteur belge dans l'aérospatial. Après les acquisitions, la réorganisation: Stéphane Burton a revu la structure du nouveau groupe. Il a ainsi réuni les activités de maintenance, y compris celle des avions militaires assurée par la Sabca (F-16 et autres), dans des installations situées à l'aéroport de Gosselies sous le nom de Sabena Engineering, qui remplace celui de Sabena Aerospace. Il estime que cette activité a atteint une bonne masse critique mais que la Sabca pourrait encore grandir. Les activités de conception et de construction d'éléments d'avions ou de fusées sont, elles, concentrées au sein de la Sabca, modernisée et relancée par son CEO, Thibauld Jongen, qui a récemment décroché un nouveau contrat avec Airbus. Parmi les nombreux fers au feu du groupe Orizio figurent aussi le démontage d'avions et le recyclage des pièces, à l'aéroport de Charleroi, développés avec le groupe Comet basé à Châtelet.