Mercredi dernier, à Brucargo et devant un Airbus A330 Neo, Air Belgium a dévoilé la suite de ses aventures. Elles seront africaines et multiples. La compagnie belge dirigée par Niky Terzakis a en effet ouvert une nouvelle ligne: Brussels Airport- Le Cap via Johannesbourg, deux fois par semaine. Le nouvel A330 fera une escale d'une heure dans cet...

Mercredi dernier, à Brucargo et devant un Airbus A330 Neo, Air Belgium a dévoilé la suite de ses aventures. Elles seront africaines et multiples. La compagnie belge dirigée par Niky Terzakis a en effet ouvert une nouvelle ligne: Brussels Airport- Le Cap via Johannesbourg, deux fois par semaine. Le nouvel A330 fera une escale d'une heure dans cette dernière ville avant de finir son vol au Cap et de repartir ensuite dans l'autre sens. Les départs se font en soirée pour une arrivée le lendemain matin. "L'Afrique du Sud est une destination délaissée depuis longtemps, certainement 20 ans, a souligné Niky Terziakis. C'est un comble car 188 entreprises belges y ont des filiales, y sont directement implantées ou y ont des relations commerciales significatives." Actuellement, 60.000 passagers voyageraient vers l'Afrique du Sud depuis Bruxelles mais avec une escale à Francfort, Paris, Londres ou Amsterdam. Air Belgium espère faire grimper ce chiffre à 80.000. L'entreprise compte, pour ce faire, sur le partenariat qu'elle a noué avec Airlink, la première compagnie sud-africaine depuis la faillite de South African Airways il y a deux ans. Ce partenariat qui permet à Air Belgium d'émettre les tickets pour la destination finale offre 36 destinations africaines supplémentaires: 14 en Afrique du Sud mais aussi en Tanzanie, en Namibie, en Angola, à Madagascar ou encore... au Congo. Pour amplifier le succès du vol retour, Air Belgium est actuellement en discussion avec des acteurs européens afin d'amener des voyageurs européens sur ses vols africains et attirer les Sud-Africains vers d'autres destinations que Bruxelles.