"Alors qu'il ne restait déjà plus que 6.000 distributeurs début 2021 (et aucun dans plusieurs communes, majoritairement en Wallonie), leur nombre pourrait chuter à 3.500 en 2024 avec la mise en oeuvre du projet", alerte l'organisation de consommateurs. Elle déplore de n'avoir pas été associée aux discussions par ces quatre banques et les accuse d'avoir "travaillé sans la moindre transparence".

Batopin va modifier ses plans

Test Achats estime que la distance (5 km) "ne peut pas être le seul critère retenu pour l'implantation des distributeurs". "Il est indispensable qu'ils soient installés dans les zones de commerces où l'on a besoin de cash, que les lieux choisis soient accessibles en transports en commun, que la densité de population soit prise en compte."

Quand les seniors sont invités à "balancer leur banque"

Test Achats demande donc un moratoire sur la suppression des distributeurs. "Les banques jouant solo, il est indispensable qu'un redéploiement des distributeurs soit encadré par les autorités", estime-t-elle.

"Alors qu'il ne restait déjà plus que 6.000 distributeurs début 2021 (et aucun dans plusieurs communes, majoritairement en Wallonie), leur nombre pourrait chuter à 3.500 en 2024 avec la mise en oeuvre du projet", alerte l'organisation de consommateurs. Elle déplore de n'avoir pas été associée aux discussions par ces quatre banques et les accuse d'avoir "travaillé sans la moindre transparence".Batopin va modifier ses plans Test Achats estime que la distance (5 km) "ne peut pas être le seul critère retenu pour l'implantation des distributeurs". "Il est indispensable qu'ils soient installés dans les zones de commerces où l'on a besoin de cash, que les lieux choisis soient accessibles en transports en commun, que la densité de population soit prise en compte."Quand les seniors sont invités à "balancer leur banque" Test Achats demande donc un moratoire sur la suppression des distributeurs. "Les banques jouant solo, il est indispensable qu'un redéploiement des distributeurs soit encadré par les autorités", estime-t-elle.